5-etapes-reprendre-titre

5 étapes pour reprendre et interpréter un titre

Note de Laurent:
Cet article est un article invité écrit par Christophe. Il est l’auteur du blog Faire Sonner Sa Batterie.
Merci à lui pour son partage !

Bonjour à tous,

Je voudrais d’abord remercier Laurent de me permettre de vous présenter cet article sur son blog Batterie en Ligne que je trouve vraiment super, avec une très bonne pédagogie, et des explications simples et efficaces.

Je m’appelle Christophe, je suis batteur amateur passionné depuis de nombreuses années (30 ans environ), j’ai décidé récemment de créer mon blog Faire Sonner Sa Batterie, le but de ce blog étant de partager avec vous les astuces, plans, exercices, réglages, choix de matos, enfin tout ce qui nous aide au quotidien pour faire sonner notre super instrument.

Je souhaite partager avec vous sur cet article, une ligne de conduite que j’ai adopté pour interpréter un morceau à la batterie.

5 étapes pour reprendre et interpréter un titre

N’étant pas moi-même un très bon lecteur, le déchiffrage à vue me semble très difficile, c’est d’ailleurs pour cela que je me suis lancé le défi d’écrire les relevés batterie des morceaux que je reprends avec mon groupe, disponibles sur mon blog.

Pour déchiffrer une partition de batterie il faut que je la lise à de nombreuses reprises en revenant en arrière en essayant de comprendre parfois certaines figures rythmiques, enfin un vrai “casse-tête”.

Du coup j’ai adopté un procédé que je souhaite partager avec vous !

1. Procurez-vous la partition du morceau

Trouvez la partition sur le web ou retranscrivez là vous-même si vous le souhaitez.

Même si vous n’êtes pas un bon lecteur ! Cela vous donnera un support. Car par la suite vous pourrez faire des annotations au crayon à papier soit sur le relevé soit sur une feuille blanche.

2. Procurez-vous le morceau à écouter (même version)

Lorsque vous avez en main la partition de batterie, procurez-vous la bonne version du morceau pour l’écoute, correspondant au relevé (généralement la première version de l’album).

Car chaque batteur l’interprète à sa manière, un batteur peut même faire plusieurs versions différentes et donc plusieurs interprétations.

Si vous reprenez une version live, procurez-vous également cette version dans un deuxième temps.

3. Ecouter le morceau avec un crayon à papier en main

Dans un premiers temps, il faut écouter le morceau « version album » avec la partition sous les yeux, de manière à repérer la structure et les mises en place du morceau.

Faire des annotations sur la partition ou sur une feuille blanche au crayon à papier. Il faudra écouter le titre de nombreuse fois, cela dépendra si vous le connaissez ou pas.

En tout cas après cette étape, il faut connaitre la chanson par cœur, repérer les accents, contre temps, les temps, enfin toutes les notes importantes pour vous inspirer sur l’interprétation, et bien sûr avoir la structure en tête.

partition

Photo par Stéphane Moussie

Avant la prochaine étape, moi je me fais une sorte de tablature sur une feuille (blanche, à carreau ou une portée, au choix).

Sur cette feuille, je m’écris la structure de manière suivante :

  • Je repère le riff (guitare, piano ou autre) qui généralement tourne sur 2 ou 4 mesures.
  • Ensuite je repère le nombre de riff dans un couplet.
  • Je fais la même chose avec les refrains et les ponts, ainsi je me note toute la structure du morceau sur ma feuille.
  • Je me mets des repères (une croix ou un coup de stabylo) là où il y a des breaks, des fills.
  • Et pour finir s’il y une mise en place bien précise je l’écris en la mettant entre parenthèses dans la structure du morceau (bien sûr à l’endroit même elle doit se trouver).

Une fois cette étape passée, le morceau commence bien à rentrer dans la tête.

grosse caisse

Photo par Paul Townsend

4. Jouer sur le playback avec votre partition et/ou votre relevé (structure)

Dans un premier temps je joue sur le morceau « version album » avec mon relevé sous les yeux. Généralement je commence à connaitre le morceau mais le relevé me sert de mémo en cas de doute (tout dépend de la mémoire de chacun et si nous connaissions le titre avant de le reprendre).

En le jouant plusieurs fois sans placer les plans, breaks, cela permet de prendre ses repères.

Ensuite je commence à placer les breaks et plans et c’est là que commence les difficultés, les erreurs et là, il faut s’armer de patience et persévérer.

Si je reprends une version live c’est là que je compare les 2 versions pour vérifier la structure et modifier si nécessaire. Bien souvent elles sont rallongées avec des mises en place en plus et parfois même des rythmiques qui ne sont pas sur les versions album. Du coup il faut recommencer ou modifier votre relevé.

Le fait de bosser sur la version album en plus de la version live permet de bien s’approprier le morceau, de mieux comprendre l’état d’esprit, les nuances tout ce qui pourra vous servir pour un meilleur feeling, de comprendre les paroles du morceau aide beaucoup également dans l’interprétation.

5. Jouer le morceau avec votre groupe

La difficulté lorsque l’on joue le morceau en groupe c’est qu’il faut connaitre exactement la structure du morceau. Car nous n’avons plus le playback pour nous guider, c’est nous qui sommes au guidon, avec le bassiste bien sûr !

Alors les premières fois je ne joue pratiquement pas les breaks, fills, les roulements, sauf s’ils viennent naturellement. Je joue principalement les rythmes. Et au fur et à mesure j’intègre les plans et les améliore si besoin.

Gretsch Renown Maple

Photo par Demused

Conclusion

L’avantage que je trouve sur ces 5 étapes c’est que cela me permet de mieux connaitre le morceau.

Ecouter, noter, écrire les mises en place et la structure du titre, me donne une meilleure maitrise pour le jeu ensuite.

Car si vous n’arrivez pas à chanter un rythme, un fill, un break ou une mise en place, il ne sera pas possible de le jouer.

Il est donc primordial de comprendre et de pouvoir chanter ce que l’on entend.

Il faut je pense, écouter avant de jouer, car la musique se joue à plusieurs. La batterie étant un instrument bruyant, on peut vite se laisser emporter en se concentrant sur ce que l’on doit jouer et du coup, oublier d’écouter les autres.

C’est pour cela que je me concentre sur l’écoute des autres et je laisse mon instinct opérer pour jouer.

Connaitre le morceau par cœur aide dans cette démarche.

Alors maintenant c’est à vous de jouer !!!

Encore merci à toi Laurent pour ton accueil et ta disponibilité !

Si cet article vous a plus partagez-le avec vos amis, vous pouvez également vous rendre sur mon blog Faire Sonner Sa Batterie.

18 Commentaires

  • Mario

    6 avril 2016

    Merci Laurent de nous présenté Christophe.
    Très intéressent les 5 étapes.
    Par contre pas toujours évident de trouvé des partitions sur le web. Surtout ceux que tu aimerais pratiquer.

    J’irai visiter ton blog, à bientôt.
    Salutation à vous deux.
    Mario

    Répondre Répondre
    • Valéry

      25 avril 2016

      bonjour,
      Si tu ne trouve pas les partitions, va sur SONGSTERR c’est un site de tablatures. Le répertoire est très étoffé. Tu peux te connecter gratuitement sur la version de base. la sonorité des différent instruments est « synthétique » mais tu peux supprimer le son de l’instrument de ton choix, notamment la batterie, et tu peux suivre le tempo grâce à une curseur qui suit la tablature. La partition n’est pas toujours conforme à l’originale mais c’est pas mal pour apprendre la base d’un morceau et l’adapter à ton niveau de jeu.
      Musicalement,
      Valéry

      Répondre Répondre
  • guy

    6 avril 2016

    merci pour ces precieux conseils.et merci de donner de votre temps nous novistes, du drums.

    Répondre Répondre
  • JEEF

    6 avril 2016

    merci Laurent mais je suis vraiment encore débutant et pas encore à ce niveau là !!

    Répondre Répondre
  • Rébecca

    6 avril 2016

    bonjour Laurent
    merci de nous présenter Christophe, je viens juste de visiter son blog qui est d’ailleurs très intéressant!
    dommage qu’il n’a pas de vidéos!
    à bientôt!!!

    Répondre Répondre
  • Kris

    6 avril 2016

    Bonjour tout le monde,
    merci à vous tous pour vos encouragements.

    Faire des vidéos et podcasts est mon prochain objectif, mais je ne suis pas encore équipé et cela demande une certaine préparation.
    Mais c’est bien au programme et je ne manquerais, de prévenir tous les abonnés qui me suivent et sur mon compte Facebook et Tweeter avec création de chaine YOUTUBE également.
    Pensez à vous inscrire à ma news letters sur mon blog pour être informé.
    Merci à tous .
    Musicalement.

    Christophe
    Kris Articles récents…Mon Quatorzième relevé “I Wish” de Stevie WONDERMy Profile

    Répondre Répondre
  • Régis

    7 avril 2016

    Bonjour Christophe,
    Je te suis à 100% sur la démarche. Dans le groupe on ne fait pas de reprise mais perso j’en fait pour les jouer en cover, si possible avec des bandes sons sans la batterie. j’ai un peu les même étapes avec l’écoute active et la notation de la structure.
    Bon article
    Merci
    Régis.
    PS : inscrit au blog!

    Répondre Répondre
  • David

    7 avril 2016

    Bonjour , je joue depuis deux ans et j’ai monté un groupe de reprise pop/rock dans les 6 premiers mois, ta méthode n’est que  » bon sens » et c’est quasiment c’elle que j’applique moi même car la partition c’est pas mon point fort … ( si on peu parler de point fort chez moi :-). Je rajouterais si tu le permet que lorsque l’on veux simplifier un morceaux encore trop difficile il faut bien déchiffrer la basse pour coller le plus possible sa gc aux notes ( accent) de la basse et lorsque l’on tourne le morceau les premières fois en groupe je demande à la bassiste de bien monter son volume… Quel kiff la musique , merci!

    Répondre Répondre
  • Phil de Bretagne

    7 avril 2016

    Bonjour Laurent et encore bravo pour ces précieux conseils et le lien vers le blog de Christophe.
    Juste un détail, tu as fait un lien direct qui fait quitter ton site, c’est dommage.

    Sinon , c’est pil-poil le problème que j’ai en ce moment, retomber au bon moment après le fill. Je joue « éteins la lumière d’Axel Bauer », c’est très pêchu, j’adore la partie batterie. Peut-être auras-tu une vidéo sur ce titre ?

    Très bonne continuation, Philippe, jeune batteur de ans
    Phil de Bretagne Articles récents…Animation mariageMy Profile

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      7 avril 2016

      Salut Phil,

      Un lien direct qui fait quitter mon site ? Je suis pas sûr de comprendre.
      Tu aurais préféré un lien vers le site de Christophe dans un nouvel onglet (ou une nouvelle fenêtre) ?

      Eteins la lumière ? Je l’ai bossé avec un élève. C’est assez rapide comme morceau. Pas le plus évident pour placer des fills.
      Je n’ai pas de vidéo à ce sujet, mais le meilleur conseil que je puisse te donner pour retomber avec la musique c’est de faire des fills courts et simples (même s’ils sont différents des fills originaux). Et petit à petit tu pourras les développer.

      Au plaisir,

      Répondre Répondre
  • JEAN PİERRE

    7 avril 2016

    J’ai lu avec interêt l’article de christophe,et je l’ai comme tous les dossiers que je reçois de laurent,classé bien soigneusement dans mon PC
    C’est tres bon,et je ne manquerai pas de le ressortir le cas echeant,
    Pour le moment ma principale preoccupation est de pouvoir reussir a acquerir plus de rapidité,dans l’execution des « papa maman ».
    j’ai tout a fait compris la technique expliqué par laurent mais l’execution et tout a fait autre chose et je n’ai toujours pas les resultats escompter,sauf lorsque j’utilise la technique du rebound.
    il faudrait aussi peut etre que je bosse davantage

    Répondre Répondre
  • peter

    7 avril 2016

    Bonjour laurent merci pour les conseils de christophe qui est très enrichissantes; j’ai beaucoup de boulot avec tes cours qui me passionne énormément le support vidéo aide beaucoup et le fait de travailler au métronome me recale je suis obligé de reprendre a zéro avec les débits

    Répondre Répondre
  • Fab

    8 avril 2016

    Un grand merci à Christophe pour ses conseils enrichissants pour des gens comme moi qui sont autodidactes et donc comme lui au niveau lecture et bravo pour son blog qui est aussi bien construit et expliqué. Et un grand merci également à Laurent qui nous permet de connaitre les bonnes personnes et d’apprendre de nombreuses choses.
    Fab

    BLOG / YOUTUBE : VDH FAB

    Répondre Répondre
  • Michel

    9 avril 2016

    Salut Laurent, très intéressant c’est d’ailleurs la méthode que j’utilise mais comme les partitions sont difficile à trouver je compte moi même le nombre de mesures ainsi que les endroits de breaks et cela marche très bien.
    merci à toi et Christophe pour vos conseils que vous communiquez.

    Répondre Répondre
  • Dominique

    9 avril 2016

    Salut Laurent et ami(e)s batteur

    Merci à Christophe pour son article, très intéressant il viendra en complément a ma façon de faire.
    Perso j’utilise Cubase pour retranscrire mes partitions.
    Je récupère le morceau musical que je chevauche sur une piste et je retranscris la batterie, assez fastidieux mais ça entraine l’oreille a l’écoute musicale et ça permet de bien s’imprégner du morceau.
    ensuite y a plus qu’a le mettre en pratique !!
    encore merci à toi Laurent pour tout le travail que tu fait et que tu met à notre disposition.

    Répondre Répondre
  • Fredref

    16 avril 2016

    Merci à toi Christophe pour cet article très intéressant.

    Fastidieux comme travail, plus facile à dire qu’à faire ! Lol

    Mais je m’accroche !

    Répondre Répondre
  • Mario

    25 avril 2016

    Bonjour tout le monde.
    Un gros merci valéry pour les info c’est gentil, je vais aller voir c’est certain.

    Bonne semaine
    Mario

    Répondre Répondre
  • Michel (Mack'2)

    22 mai 2016

    bonjour Laurent,
    Comme Rebecca,merci de nous avoir présenter Christophe, j’ai également visiter son blog très intéressant!
    dommage qu’il n’a pas de vidéos! Merci Christophe et Laurent

    si j’arrive à enregistrer je pense t’envoyer ma vidéo le plus vite possible
    et que tu me laisse pas tomber…!
    @+ Michel

    Répondre Répondre

Ecrire un commentaire

* Champs obligatoires

Vous avez un blog ? Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article