Jouez des coups doubles à la grosse caisse grâce à la technique Heel Toe

Jouez des coups doubles à la grosse caisse grâce à la technique Heel Toe

Note de Laurent :

Cet article est un article invité écrit par Xavier Rogé, batteur professionnel depuis plus de 20 ans et ayant joué sur l’Album “Illusion” d’Ibrahim Maalouf primé aux Victoires de la musique.
Il est l’auteur du blog Batteur Pro.

Merci à toi Xavier pour ton partage !

Lors de mes débuts à la batterie, je me souviens très clairement de la frustration ressentie lorsque je tentais de jouer deux coups de grosse caisse d’affilée rapidement.

Et vous savez surement que cette technique est employée dans de très nombreux rythmes de batterie.  C’est une technique quasi obligatoire si vous souhaitez explorer la plupart des styles musicaux.

Je dirais même que, sans s’essayer aux doubles coups de grosse caisse, on ouvre grand la porte de la frustration ! Que cela soit pour jouer des breaks, s’essayer à un solo, jouer de la musique brésilienne,  vous aurez besoin des doubles coups à un moment donné.

J’ai donc décidé de vous expliquer la technique que j’emploie et qui m’a permis de débloquer ces fameux doubles coups, et par la suite d’atteindre des vitesses très impressionnantes.

Mais quelle est cette technique magique ? Roulement de tambour (c’est le bon endroit pour faire ce genre de blague non ?) !

Le heel-toe ou talon-pointe : genèse d’une mésentente

La technique que j’emploie pour jouer rapidement deux coups d’affilée est la technique du heel-toe (en anglais).

Cette technique a été traduite en français par talon-pointe. Curieuse traduction au demeurant car “heel” veut dire talon  et “toe” orteil.

Et c’est bien là l’origine d’une mésentente menant souvent à une erreur dans la réalisation de cette technique que de nombreux batteurs tentent vainement de réaliser.

Dans l’idéal, nous aurions dû appeler cette technique pointe-talon car le début du mouvement commence par un coup de grosse caisse joué avec la pointe du pied.

Le deuxième  coup est lui joué avec le talon ou le plat du pied.

Je vous explique tout ça en détail…

Talon-pointe étape par étape

La première étape du mouvement est de démarrer de la bonne position, à savoir :

  • le pied à plat sur la pédale et vers l’avant de la pédale, la batte collée à la peau de grosse caisse.

départ heel toe grosse caisse

 

En démarrant de cette position, vous ne devriez normalement pas ressentir de tension dans votre pied. C’est un détail très important car nous reviendrons constamment à cette position de départ.

Deuxième étape :

  • reculer le pied  vers l’arrière de quelques centimètres et lever le talon, garder le contact avec la pédale en restant en appui sur la pointe du pied.

dernière partie heel toe grosse caisse

C’est le premier coup de grosse caisse qui sera joué de cette façon.

En reculant le pied et en s’appuyant sur la pointe, on joue automatiquement un coup de grosse caisse.

La jambe est légèrement tendue, le genou s’est déplacé de quelques centimètres vers le haut.

Troisième étape :

  • retour à la position de base. On repose le pied à plat en avançant à nouveau celui-ci vers l’avant de la pédale.

départ heel toe grosse caisse

C’est le deuxième coup de grosse caisse.

En reposant le pied de cette façon, le coup de grosse caisse est  joué de manière automatique.

Il n’y donc quasiment aucun effort.

En alternant entre une position où vous êtes détendu (le départ) et une autre où vous employez votre pied de façon intense mais brève (le recul en appui), vous favorisez votre capacité de récupération en minimisant vos efforts. Il est donc plus facile de jouer plus vite.

Le coup n’est pas joué avec le talon et la pointe du pied levée comme on pourrait le croire vu le nom de la technique mais bien avec le pied à plat et un léger impact du talon sur la pédale.

Si vous employez une double grosse caisse, vous pouvez employer cette technique en transposant le mouvement sur les deux pieds 🙂

Augmenter la vitesse du double coup

Une fois le mouvement de base assimilé, il reste à le pratiquer (un peu, beaucoup) pour augmenter votre vitesse.

Mettez la technique en pratique le plus vite possible dans un rythme car il vous faudra apprendre à synchroniser vos mains et vos pieds avec ce nouveau mouvement.

Pour jouer plus vite, il faut réduire l’amplitude du mouvement.

Plus la vitesse est élevée, moins l’amplitude des mouvements pourra être grande, jusqu’à atteindre le micro mouvement après plusieurs années de pratique.

Avec le temps, la batte restera flottante au lieu de terminer collée à la peau systématiquement, ce qui permet de bénéficier plus facilement du retour du ressort.

En décollant la batte, on élimine encore des tentions musculaires.

On n’imagine pas l’effort que cela représente de garder la batte collée tout le temps à la peau, donc autant la laisser décollée.

Recherchez la détente et la facilité du mouvement, le but n’étant ici pas de se torturer la jambe mais bien de jouer avec plus de facilité.

En bref : pour jouer plus vite, jouez détendu !

Mise en pratique : 3 idées de rythmes pour pratiquer

Voici 3 idées pour pratiquer cette technique : 2 rythmes et 1 break pour s’amuser.

Vous pouvez bien sur pratiquer dans n’importe quel rythme de votre choix, mais ces 3 idées sont particulièrement efficace et appropriées pour développer une nouvelle technique de grosse caisse.

Une samba

La samba est le rythme roi pour pratiquer les doubles coups de grosse caisse.

double coup samba

Si la samba est trop rapide, vous pouvez tester la bossa nova qui est grosso modo la même chose en plus lent

Un break de 4 coups

J’emploie ce break à toutes les sauces, aussi bien pour des solos de batterie que pour étoffer un petit rock bien pêchu.

Voici le doigté :

d g p p.

break double cooup

Il est très simple et peut facilement se jouer en boucle pour renforcer son effet, ou tout simplement pour le pratiquer.

Un funk

Le funk emploie beaucoup les doubles coups de grosse caisse, notamment pour dynamiser l’arrivée du premier temps.  Si vous en avez la possibilité, essayez d’ajouter quelques ghost notes au rythme que je vous propose, cela sonnera d’autant mieux.

double coup funk

Le double coup de grosse caisse est ici anticipé d’une double croche, le premier coup étant situé avant le premier temps, le deuxième coup sur le temps.

N’hésitez pas à accentuer le deuxième coup de grosse caisse pour renforcer l’impact du premier temps.

Cliquez ici pour télécharger la partition des 3 exercices proposés dans la vidéo

 

Dites-moi dans les commentaires si cet article vous a aidé.

Je répondrai à vos questions …

88 réflexions au sujet de “Jouez des coups doubles à la grosse caisse grâce à la technique Heel Toe

  1. Excellent de te voir sur ce blog Xavier !

    C’est marrant moi je fais « talon pointe » et pas « pointe talon », j’essaierai cette technique aussi.

    Et pour le travailler, il y également… LA SAMBA !

    Des double coup dans la rythmique de base à la grosse caisse c’est parfait pour travailler ça.

    Bon courage à tous

    Répondre
  2. Salut Laurent,

    Tu as mis des micros ou des caméras chez moi c’est pas possible !! Je parlais justement de ce soucis de double frappe rapides à ma femme pas plus tard qu’hier soir !!
    Je cours essayer ça !
    A plus et bonnes vacances si tu pars.
    Laurent

    Répondre
  3. Merci à Laurent d’héberger Xavier !

    Bravo Xavier pour cette technique que je vais m’empresser de mettre en pratique.

    Bonnes vacances (si vacances il y a….!)

    Dome.

    Répondre
  4. Bonjour,
    Même chose qu’Aurelien pour moi, d’abord talon puis pointe en bougeant presque pas mon pied d’avant en arrière. La technique que tu decrit est pour moi plus le « glissé », et j’y arrive moins bien (tension dans la cheville). Je vais faire les exercices.
    Merci Xavier,
    Regis

    Répondre
    • Salut régis.

      Il est étonnant que tu ressentes plus de tensions en utilisant la technique décrite dans la vidéo.

      Test ça et tiens moi au courant .

      Fais bien attention à décomposer le mouvement très lentement.

      Répondre
      • Bonjour Xavier,
        J’ai travaillé ta technique hier soir et j’ai trouvé pourquoi j’ai une tension à la cheville : je garde le pied le plus droit possible en bloquant la cheville et cela sans même vraiment le vouloir (ah ce cerveau!!). Quand j’utilise l’autre technique (j’ai lu les autres commentaires et c’est vrai que la terminologie importe peu), c’est pour moi comme faire un mouvement sur la pédale d’un vélo, c’est la poids de la jambe combiné avec le mouvement de la cheville qui permet le double coup et malgré le fait que c’est le talon qui frappe en premier (sans être un bourrin) je n’ai pas de problème de douleur au genou. Je vais continuer de travaillé ta technique en assouplissant le mouvement au niveau de la cheville.
        Merci encore.
        Régis

        Répondre
  5. Excellente explication, très pédagogique, j’attendais cela depuis que j’avais vu multe site en anglais mais à ni rien comprendre 🙂 alors merci. Et très bien ce partenariat entre deux acteurs majeurs de la scène du blog d’apprentissage de la batterie, cette solidarité est bienvenue!

    Répondre
  6. La façon dont vous(Xavier) le faite ressemble plus à la ‘slide technique’ j’ai l’impression.

    Mais merci du partage! 🙂

    Répondre
    • Salut Hervé.

      Je peux comprendre… les terminologies différent en effet d’un référent à l’autre.

      Je répond plus en détail plus bas dans les commentaires si cela t’intéresse.

      Répondre
    • Salut Franck.

      Je ne me suis pas basé sur les références comme Drumeo mais simplement sur le moyen le plus accessible selon moi afin d’accéder à cette technique.

      Je viens de visionner la vidéo de drumeo avec Jared Falk sur ce sujet et je trouve cela très obscur et complexe pour finalement arriver à jouer deux coups de grosse caisse 🙂

      Mais le principal est d’avoir un autre point de vue non ?

      Répondre
  7. Tout cela m’a l’air très bien. Bravo pour votre partenariat qui sera sans doute bénéfique « aux apprentis » ! Je vais m’empresser d’essayer mais je crois qu’il me faudra du temps pour maîtriser tout çà !…. (En espérant y arriver ?).
    Merci à vous deux.

    Répondre
  8. Salut Laurent

    Un gros merci pour cette vidéo de Xavier Rogé, très heureux de la voir sur ton blog.

    J’entend cette répétition de ce double coup souvent et je ne savais pas comment la faire, je faisais un double coup rapide que j’ai appris sur les exercice de grosse caisse que tu nous a montré, mais quand j’entendais le double coup heel-toe j’étais pas capable de le reproduire car je ne connaissais pas le technique ni le nom non plus.
    Je me disais il faut que j’arrive à le reproduire cette double frappe. Mais ce n’était pas ça du tout.

    Merci Xavier.

    Je vais l’essayer dès cette après-midi.

    Bonne vacance à tous.

    Laurent pas trop de nuit blanche avec ton bébé.

    Bonne fin de semaine.

    Mario

    Répondre
  9. Salut Laurent et Xavier !

    Mon prof que tu connais je pense (Cédric Hilaire de D Click On Line) m’a fait travailler une méthode de double frappe qu’il appelle le slide (je crois même qu’il en a fait une video). Ce qui est intéressant c’est qu’il me semble que son geste est l’inverse du votre . Je vais de ce pas tester votre méthode 😉

    Répondre
  10. Comme quelques batteurs ici j’ai l’impression que la technique montrée est plus le slide que le Heel-Toe, qui consiste (d’après ce que j’ai pu comprendre) à donner un coup avec le talon et à profiter du mouvement de retour de la batte pour donner le second coup avec la pointe.

    Répondre
    • Salut Yan.

      Je comprend que cela puis porter à confusion.

      Le soucis c’est que chaque batteur nomme sa propre technique comme il l’entend et qu’il n’existe pas de base de donnée de référence concernant la terminologie de la batterie.

      Je me suis basé essentiellement sur le DVd de Jojo Mayer qui décrit effectivement le mouvement « Heel Toe » sans avancer et bouger le pied et qui appelle la technique décrite dans ma vidéo le « Mayer Power Slide technique ». Allez savoir.

      D’autres appellent le Hell toe « Rockin Motion » ( mais sans toucher la pédale avec le talon).

      Attention cependant à ne pas donner de coup réellement avec le talon sous peine de gros soucis dans le genou.

      En tout cas le Heel Toe est lui aussi sujet à débat au sein même du dvd de jojo mayer.

      Bref, cette histoire de terminologie technique est extrêmement complexe et au finish … assez ennuyante à mon gout. L e plus simple étant de s’y essayer et de choisir ce qui marche bien pour nous, ce que Jojo conseille d’ailleurs à tous !

      Répondre
      • Je me joins à toi à 100% pour dire que la terminologie n’est pas très claire. Chacun nomme les techniques un peu comme il le veut.
        Mais on s’en moque un peu… tant qu’on arrive à jouer ce qu’on souhaite jouer 😉

        Répondre
      • Merci beaucoup d’avoir pris le temps de rédiger une réponse si détaillée ! Tu as 100% raison dans ta conclusion et je vais de ce pas travailler ta technique.

        Répondre
  11. excellent!!! en fait j’utilise une technique un peu différente du talon pointe qui est réellement du talon pointe sans bouger le pied…J’ai même investi dans une pédale vruk qui me facilite le talon pointe…Je peux ainsi jouer les notes très fortes aussi bien la première note au talon, que la seconde avec la pointe du pied, je peux aussi du coup passer 3 notes sur un temps. Satisfait du résultat, je vais investir dans une autre pédale vruk, pour la double pédale, en talon pointe, je pourrais du coup faire des roulement au pied à très haute vitesse. J’avoue avoir un jeu de pied un peu hors circuit. Bien cordialement.

    Répondre
      • Rebonjour Xavier…Merci de ta réponse (si tu m’autorise le « tu ».)..En tout cas chapeau bas, avec Laurent pour votre travail de partage de vos connaissances…En fait j’utilise cette technique citée dans mon message depuis longtemps déjà, en effet, j’avais du jouer des musiques brésiliennes avec les deux coup très rapprochés à la grosse caisse…J’en étais incapable, jusqu’au jour j’ai testé cette méthode tout seul…Pendant longtemps je jouais pied nu sur des semelles de pédale (j’ai une Mapex double qui a près de 20 ans maintenant) jusqu’au jour, sur la baguetterie, j’ai découvert les « sur pédales » vruk, j’en ai acheté une pour voir, et cette tache fut totalement simplifiée…Du coup, cela fait près de 25 ans que je joue comme ça au pied…Ceci dit, il me reste pas mal de lacunes, ailleurs, au niveau de la rapidité, c’est la raison pour laquelle je suis les conseils de Laurent et donc de toi Xavier, et après l’été, je compte bien acheter quelques packs pour me perfectionner; D’autant plus qu’aujourd’hui, je joue dans un groupe, où les musiciens ont tous fait du bal, dont certains ont près de 45 ans de musique derrière eux…Encore merci pour tous ce travail…Un très grand bravo. Laurent

        Répondre
  12. Bonjour, j’ai essayé cette technique qui à l’air efficace .. apres quelques jours d’entraînement , une question , comment avoir la bonne tension du ressort? Tres Bonnes vacances et à bientôt , Bernard.

    Répondre
  13. Merci Xavier pour la technique en détails ….

    Merci au à Laurent et son site que je kiffe.

    Bonne humeur et « professionnalisme » en toute humilité… c’est ça la recette pour nous faire progresser

    V V

    Fab

    Répondre
  14. Bonjour, en lisant tous vos commentaires j’ai fini par m’y perdre.
    Ce n’est pas tant la terminologie qui me pose problème mais plutôt la distinction que certain d’entre vous faites sur telle ou telle technique. Pourriez-vous faire un résumé de toutes ces différentes façon de doubler le coup sur la grosse caisse. Ces tecniques se valent-elles toutes ?
    Une vidéo serait l’idéal, mais un text le serait aussi.
    Merci d’avance et joyeux drumming à vous tous !

    Répondre
  15. Merci Laurent de nous avoir partagé cette explication très instructive sur cette technique.
    Merci Xavier d’avoir accepté l’invitation de Laurent et de nous avoir proposé cette démonstration.
    J’apprends et suis à l’écoute de tout ce qui pourra participer à mon apprentissage.
    Bravo pour ce super site !

    Répondre
  16. bonjour
    travaillant par goût sur des morceaux plutôt funky ( earth Wind &fire, al jarreau etc.. ) j’ai du assimiler cette double grosse caisse ; je ne sais pas comment je procède,mais je pense que je donne la double impulsion avec l’avant du pied talon légèrement levé ,ça passe,mais avec de temps en remps un loupé, c’est à dire un double qui devient un simple ou inversement, mais de plus en plus rarement;
    je vais tester
    merci encore laurent pour ton aide précieuse

    Répondre
    • Salut Philippe.

      Tu ne peux que progresser dans ta maitrise de la technique si tu t’essayes à cette technique et toutes ses étapes…

      Donc vas-y : fonce et fait nous un retour !

      Répondre
  17. Bonjour Xavier,

    J’ai une question concernant le hardware…
    Le réglage des battes doit il être proche ou éloigné de la peau?
    Actuellement, j’utilise une technique qui ressemble vaguement à celle que tu montres (moi ça tient plus du ressenti que d’une réelle technique 🙂 ) et j’ai les battes très proches et donc,les pédales très basses…
    J’ai l’impression que toi, c’est l’inverse
    Me trompe_je ?
    est_ce au ressenti de chacun?
    Merci pour ce tuto et bonne continuation !

    Répondre
        • Effectivement ça m’a aidé…
          Par contre, cette technique est dure à maîtriser…
          J’aimerai donc savoir si celle que j’utilise actuellement peut se révéler efficace sur la vitesse, car je suis assez rapide sur le pied, mais c’est la régularité qui pose problème….
          Impossible de te dire son nom, c’est à force d’entraînement que je l’ai acquis
          En fait, je joue avec la pointe du pied talon levé, et j’ai la plante du pied mobile, mais de gauche à droite, ce qui fait prendre le rebond assez rapidement, mais c’est pas terrible pour les coups rapprochés, car perte de puissance et de précision.
          Puis je améliorer cette technique, ou c’est peine perdue?
          Merci

          Répondre
          • Hello,
            Si tu as trouvé par toi même une technique qui fonctionne, continue dans ce sens !
            Telle que tu la décrit, ça me fait penser à la « swivel technique »
            Si ça t’es venu naturellement, c’est parfait, ça veut dire que c’est une technique qui te va.
            La puissance + précision ça vient en s’exerçant.

            Répondre
          • Comme l’a dit Laurent, la technique que tu décris se rapproche plus du swivelling. Mais c’est le talon qui oscille de gauche à droite et non la plante du pied. D’où ton éventuel soucis de précision…

            Répondre
  18. Bonjour,

    Merci Xavier pour ces conseils et l’initiative de ta collaboration avec Laurent.
    je vais essayer cette méthode.
    Je constate qu’il y a effectivement ce mouvement de « glissé » qui peut tout changer.
    A suivre dans l’expérimentation…

    @+ Alain

    Répondre
  19. si la musique et l’harmonie rythme ta vie alors jamais d’ennui….lol merci avec delicatesse et amour de ce partage
    bien à vous

    Répondre
  20. Salut à tous les 2 !

    Merci Xavier pour cette vidéo et merci Laurent pour le partage d’infos. C’est sympa cette collaboration.
    Enfin des explications claires et précises sur cette technique ! Car les vidéos faites par les adeptes de Jojo me semblaient jusqu’à présent tellement nébuleuses …. ça me donne envie d’essayer car le résultat est vraiment génial (mais on sent les années de pratique !).
    Petite question subsidiaire : y a-t-il un réglage particulier à faire sur la pédale pour cette technique (tension, angle de la batte, etc …) ? D’avance merci pour les conseils.
    A+

    Répondre
  21. Bonjour Xavier,

    Je suis dans ma troisième année d’apprentissage de la batterie( pour info j’ai un super prof RUDY LENNERS). Tout ce passe super bien mon seul point faible était justement le double battement à la grosse caisse aussi bien pour le tempo POP que pour le CALIFORNIEN. J’avais toujours un léger décalage de justesse avec le second battement qui arrivait trop vite.

    J’ai testé la méthode du déplacement du pied sur la pédale et le résultat a été plus que surprenant.

    Encore merci pour cette astuce qui va me permettre d’avancer et de bien évoluer encore plus.

    Jean.

    Répondre
  22. Les gars! Sans vous cacher, vous avez fait de tres bon boulot, je vous felicite et je vois dis merci car grace a vous je vais pourvoir ameliorer mes grosses caisses. Merci
    Et a la ptochaine

    Répondre
  23. On touche les étoiles, une explication simple et efficace, bravo à vous 2 longue vie à batterie en ligne !!!!! Allez hop,j’m’en va défoncer ma grosse caisse C’était effectivement une énorme frustration de ne pas arriver à mettre en place ses fameux doubles à la grosse caisse mais un peu de travail et ça ne sera plus qu’un souvenir !!!! Un mauvais…

    Répondre
  24. Bonjour,

    Le sujet est intéressant et montre à quel point chaque technique a ses petites subtilités quand elles sont utilisées par les uns ou les autres. Je travaille justement le placement grosse caisse avec colin bailey et le bass drum control, les coups doubles arrivent assez rapidement dans l’ouvrage, tout ceci me sera donc très utile.
    Mention spéciale à tes godillots que j’ai spécialement kiffé. ^^

    Blague à part, merci pour ce partage d’expérience.

    Répondre
    • Merci Cédric !

      Et pour info, ces godillots viennent d’une de mes dernières tournée en Chine.

      Dans une boutique chic de Shanghai !

      Bon travail à toi avec le Colin Bailey.

      Répondre
  25. Hello. Merci à Laurent d’accueillir Xavier pour ce Super article.
    Cela des mois que je bute sur ça précisément. Ça me désespère ! Je suis allé cour aussi sur le blog dAurelien. J’ai suivi son conseil, j’ai acheté un miroir pour me regarder travailler. Excellent pour progresser aussi. Il y a aussi une vidéo sur le site de Druméo mais je trouve la tienne plus évidente à comprendre be au se déjà en français mais plus limpide pour moi pour le geste. Comme pour Laurent pour son explication de la double frappe.
    Bravo les Garçons, vous faites du bon boulot et grand merci pour ce que vous faites pour Nous. Cdlt

    Répondre
      • Hello. Bon après une semaine et demi de pratique je me suis rendu compte que je faisais l’inverse comme dis Basten ci dessous. La technique de jared dans drumeo est l’inverse.
        Mais ta technique Xavier me convient mieux. J’ai commencé à 40 bpm pour mémoriser le mouvement et là j’en suis à 85 bpm. Ma vitesse fatidique de bloqué du pied est de 90 bpm. La jambe se bloquait, je ne pouvait plus bouger la jambe! PFFF

        Répondre
  26. Intéressant, mais maintenant que j’ai commencé à apprendre la heel-toe de Jared Folk (Drumeo), c’est galère puisqu’il fait l’inverse. (https://www.youtube.com/watch?v=4IWhy_1RO2I).
    Mais comme vous l’avez souligné il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de le faire… En tout cas c’est clair que ce double grosse caisse m’aura donné du mal, depuis le temps que je souhaite jouer « Smells like teen spirit » de Nirvana ^^

    Répondre
    • Salut Bastien . Le mieux pour toi c’est de tester un peu la méthode que j’explique dans la vidéo et tu choisis ensuite tout simplement ce qui te convient le mieux.

      Avec le temps cela peu aussi évoluer et se transformer.

      Ne désespère pas, le tout est de sentir les choses 🙂

      Répondre
  27. Bonjour Xavier,
    Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai une petite question, qui peut paraître saugrenue, relative à tes somptueux godillots chinois 😉
    Est ce que les chaussures ont une importance pour appliquer cette technique ? faut-il des chaussures « glissantes » ? Peut-on (doit-on !?) travailler cette technique pieds nus ?…
    Merci encore !
    Arnaud

    Répondre
    • A l’origine , les techniques de grosse caisse étaient employé sur base des techniques de claquettes.

      Donc, oui une semelle lisse peut aider,à condition que la semelle de ta pédale soit lisse elle aussi 🙂

      Pied nu je ne conseille vraiment pas: )

      Éventuellement des chaussures souples…

      Répondre
  28. Ouh là… Je me suis planté dans l’emplacement de mon message….
    Je disais donc:

    Merci pour ce tuto Xavier !!!!!
    En te regardant, j’ai compris pourquoi j’avais du mal à effectuer le mouvement, je me servais réellement du talon dans la seconde partie du mouvement… je vais m’entraîner !!!!!

    Répondre
  29. Super je n’avais pas compris jusqu’à présent maintenant c’est dans la poche il ne reste plus qu’à le travailler j’avais participé à une Master classez avec Damien Schmitt qui employait également cette technique.

    Cordialement
    Jacques

    Répondre
  30. Salut Xavier et Laurent!

    Très bien expliqué cette vidéo Xavier! Simple et efficace! Tout y est!
    Dis-moi, tu « écrases » la batte dans la peau de GC lorsque tu joues? Même à haute vitesse?
    C’est l’impression que j’ai lorsque je regarde ta vidéo!
    Perso, j’ai toujours préféré laisser rebondir la batte, ne serait-ce que juste assez pour avoir quelques centimètres entre la batte et la peau! J’ai toujours pensé qu’un peu à l’image des mains, il était préférable de laisser rebondir. (Du coup, ça ne te bloque évidemment pas :p)

    C’est fascinant de voir toutes ces petites différences entre chaque batteur! 😉
    Merci Xavier!

    Manu

    Répondre
    • Non, pas du tout manu. Ce n’est qu’une impression à cause de la vitesse.

      Je joue toujours batte décollée.
      Impossible de jouer à de telles vitesse en batte collée.

      Répondre

Laisser un commentaire