un moyen facile pour en mettre plein la vue 2

LICK : Un moyen facile pour en mettre plein la vue

Je sais pas pour vous, mais moi y a un truc qui m’énerve : ces batteurs sur youtube, ces semi-dieux qui enchaînent plein de trucs à une vitesse folle.
C’est fluide et parfaitement naturel pour eux. Grrrrr

Comment font-ils ???

Réponse : ils utilisent des « licks« . J’explique tout ça plus bas…

Mais avant de parler des licks, commençons par la base :

Les rudiments pour booster vos Rythmes et Fills

99% du temps, on joue soit des rythmes soit des fills (breaks).

Qu’on le veuille ou non, on inclut sans cesse des rudiments : frisé, moulins, roulés, flas. Ces rudiments sont les briques élémentaires. Plus on les maîtrise, plus notre jeu aura de la gueule !

Mais le truc, c’est qu’on les travaille souvent sur un pad ou une caisse claire. Et après c’est à nous de trouver une manière créative de les appliquer à la batterie. Pas toujours évident…

Ca serait le pied s’il existait une sorte de « power rudiment » ?! Un truc tout fait prêt à être copié collé dans notre jeu.

Ca existe, c’est un LICK !

Un lick, qu’est-ce que c’est ?

LICK = enchaînement de frappes sur divers éléments de la batterie.
C’est un motif (pattern) qu’on peut répéter à souhait et orchestrer comme on le souhaite sur les différents éléments de la batterie.

On utilise généralement les licks pour :

  • « Casser » temporairement un rythme
  • Apporter une variation
  • Jouer des fills (remplir)

Prenons un exemple :

lick

Vous pouvez entendre ce lick à la toute fin de cet extrait audio (le truc rapide) :

 

C’est un lick attribué à Steve Gadd. Je l’avais expliqué dans l’un de mes premiers articles.

Il est basé sur le roulement inversé : RLLRRLLRRLLRRLLR (roulement qui débute avec une simple frappe).
Il est joué avec la main droite sur charleston et main gauche sur la caisse claire. Il inclut des accentuations et des grosses caisses.
Au final, on peine à reconnaitre les rudiments. On entend juste un truc rapide où l’on comprend pas grand-chose (sauf si on connait le truc 😉 )

Pourquoi vous devez absolument apprendre des licks

  • C’est facile à apprendre
  • Ca enrichit votre vocabulaire
  • Ca vous fait travailler des choses sans que vous en ayez conscience (rudiments, indépendance, coordination)
  • Une fois qu’on connait un lick on peut l’orchestrer sur différents éléments de la batterie et en obtenir de nouveaux. Exemple : jouer le lick de Steve Gadd avec la main droite sur le tom basse.
  • Avec un peu de pratique, c’est facile à jouer à des vitesses élevées

Vous comprenez maintenant comment certains batteurs arrivent à jouer à des vitesses incroyables. Ils ne font qu’assembler des petits morceaux (lick) qu’ils connaissent par coeur.
A force de les jouer, ils n’ont plus à réfléchir. C’est totalement automatique, d’où la vitesse hallucinante.

Warning, Attention, DANGER

Tombez-pas dans le panneau d’en mettre partout, hein…
Utilisez les licks à bon escient, c’est-à-dire de façon musicale. Je vous fais confiance 😉

Un autre lick pour la route…

Dans la vidéo ci-dessous, vous allez apprendre l’intro du morceau No One Loves Me & Neither I Do du groupe Them Crooked Vultures avec Dave Grohl à la batterie.

Au programme :

  • un lick qui a la classe 😎
  • la méthode tagadagada pour jouer des triples croches

 

Ah oui et… avant d’en mettre plein la vue, maîtrisez les bases !

Se lancer dans des trucs compliqués alors qu’on tient mal ses baguettes et qu’on a une mauvaise posture, c’est risqué 😕

Risqué et surtout… dommage! quand on sait qu’il existe une méthode pour acquérir toutes les bases rapidement, facilement et sans solfège 🙂

33 Commentaires

  • Régis

    28 avril 2015

    Bonjour Laurent,

    Super ce cours. Je viens de remarquer que j’en utilise un assez frequement (pas trop quand même) sans savoir ce que c’était.

    Merci

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      Oui, comme beaucoup de choses, on utilise sans savoir que ça existe.
      Tu as des licks à nous partager ? 🙂

      Répondre Répondre
      • Régis

        29 avril 2015

        Pas de problème. je vais te transcrire le lick que j’utilise.

        Répondre Répondre
        • Laurent Pellecuer

          29 avril 2015

          cool 🙂

          Répondre Répondre
  • gilbert

    28 avril 2015

    super boulot comme dab…………..avec le petit bêtisier qui va bien

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      merci !
      Le bêtisier ça me détend quand je fais le montage vidéo… 😉

      Répondre Répondre
  • alex

    28 avril 2015

    hello
    tres bon cours comme toujours, je galere avec smells like teens spirit pour prendre de la vitesse mais je vais travailler celui la pour changer. merci

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      Salut Alex,
      Tout à fait normal pour Smells like teens spirit, pas évident ce rythme. Faut être très patient !
      Tu fais bien de passer un peu à autre chose. Quand on fait un travail de longue haleine, vaut mieux varier un peu pour pas se dégouter.

      Répondre Répondre
  • Mario

    28 avril 2015

    Salut Laurent.

    Yessss encore quelque chose à pratiquer ça j’aime ça, un gros merci et encore une fois c’est géniale la façon que tu nous enseigne. C’est too much le bêtisier super funny.

    Bon je te laisse je dois aller pratiquer tout sur ma nouvelle batterie.

    Merci

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      Tu me diras comment sonnent les licks sur ta tama superstar ! 😉

      Répondre Répondre
  • françois

    28 avril 2015

    Cette vidéo est sponsorisé par Haribo ? Les fraises tagada sont nos amies 🙂

    Trèves de blague, cette leçon est une nouvelle fois très sympathique. Le « lick » est un nouveau terme dans mon vocabulaire batteristique et c’est toujours bon d’en apprendre encore et encore !

    Merci une nouvelle fois pour l’accessibilité de tes vidéos. Il faut mettre en action maintenant et ce lick m’a l’air quand même assez coton…

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      haha, oui, après les fraises tagada, ils ont sorti les fraises tagadagada !
      Lequel te semble coton ?
      Celui de steve gadd ou celui de dave grohl ?

      Répondre Répondre
  • Le Normand

    28 avril 2015

    Salut Laurent,

    Bon bah, y’a plus qu’à s’y coller et voir s’y ça prend… Je te dirai si j’y arrive dès que j’aurai un peu de temps pour me mettre devant mes fûts (sans doute pas avant la fin de semaine).
    Mais une fois de plus, une vidéo intéressante, bien détaillée et super bien expliquée…. Bref, pour faire simple je dirai juste : comme d’hab quoi !
    Merci M’sieur!

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      Merci Laurent
      Oui, reviens nous dire si t’y arrives !

      Répondre Répondre
    • françois

      29 avril 2015

      Celui de Steve Gadd c’était celui joué par Nick D’Virgillio et j’avais pas trop travaillé sachant que la difficulté était là et qu’à l’époque je n’avais pas vraiment le niveau… Je ne suis pas certain de l’avoir plus aujourd’hui d’ailleurs donc je m’y remettrais.

      C’est celui de Grohl qui me surprend dans ta vidéo, ça a l’air facile de prime abord… Mais ça ne l’est pas du tout je trouve ! Grohl je ne connais pas beaucoup mais quel génie de la batterie quand même ! Il sait « inventer » des plans avec des « blancs » et j’aime bien cette sensation dans la musique rock… Bref y’a du boulot dans les nuances pour faire que ce truc sonne parce que y a énormément de technique dans une seule mesure !!! Alors dans 4…

      Tiens j’ai une idée de groove aussi : Ready Made des Red Hots ! Ce rythme a une particularité intéressante, mais tu vois ce que je veux dire 🙂 J’adore le jouer !

      Répondre Répondre
  • Gian

    28 avril 2015

    Salut Laurent,

    Encore une nouveauté pour moi…il n’y a plus qu’à se mettre au travail !!! Une fois de plus merci pour cette vidéo.

    Bonne soirée.

    Gian

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 avril 2015

      avec plaisir !

      Répondre Répondre
  • Ben

    29 avril 2015

    Wow…..
    Le niveau monte !!!!!
    Bon. On va déjà tenter ce fameux LICK et on verra ensuite 🙂
    Bravo pour tes vidéo tjrs aussi sympa. Ça redonne envie de s’y (re)mettre quand on a une p’tite baisse de motivation…

    Répondre Répondre
  • gérard

    29 avril 2015

    salut tagadagada, ton site est un régal comme toujours et de plus plein d’humour
    sympa ton lick, si tu en a d’autres je suis preneur, avec des zigiligili ou autres
    turlututu ect … poilant ta leçon
    cordialement gérard

    Répondre Répondre
  • claude vigneault

    29 avril 2015

    c est super continue a nous impressioner !

    Répondre Répondre
  • Gabriel

    30 avril 2015

    Merci pour ce nouvel exercice. J’en profite pour dire que j’ai beaucoup apprécié le travail avec le bassiste même si je n’en suis pas encore (peut-être jamais vu mon âge :))à la vitesse requise.

    Répondre Répondre
  • un autre alain..

    30 avril 2015

    une question,haut grand maître(80/85????)
    en musique, on parle souvent de gimmick( la formule rythmique imprègnera facilement la mémoire, donc la reconnaissance, donc l’identification d’un titre:source Wikipédia)
    donc il y a-t-il une différence avec un lick ou c’est the same(old song..)

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      4 mai 2015

      Salut « un autre Alain » 😉

      Pas si grand ! -> 1m75

      Très bonne question. Je pense que les deux termes se chevauchent.
      Mais après je vois les licks comme quelque chose davantage technique que les gimmicks.
      Exemple de gimmick : Lars Ulrich (Metallica) a pour habitude de placer des crash sur la caisse claire qui tombe sur le 2 des mesures (plutôt que sur temps 1). Pas vraiment un lick mais bel et bien un gimmick. Donc tous les gimmicks ne sont pas des licks.
      Et au contraire, on peut utiliser des licks ponctuellement sans que ça marque notre jeu au point que les gens nous identifie à ce lick. Donc tous les licks ne sont pas des gimmicks.

      Bref, compliqué tout ça… ça mérite débat ! 😉

      Répondre Répondre
  • Bertrand

    1 mai 2015

    Toujours précis et didactique,

    Merci Laurent!

    Répondre Répondre
  • FreDref

    2 mai 2015

    super ce rythme , Laurent; je l’ai essayé , euhhhh pas trop évident, quand même!! bon allez au taf!!! merci encore

    Répondre Répondre
  • bakary

    5 mai 2015

    slt
    j’apprécie votre manière d’expliquer les trucs aux gens,et je trouve ça très encourageant.mais je suis un peut triste de n’avoir pas pouvoir lire la vidéo.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      6 mai 2015

      Bonjour,
      Pourquoi n’arrivez-vous pas à lire la vidéo ?
      Qu’est-ce qui se passe quand vous essayez ?

      Répondre Répondre
    • FreDref

      4 juillet 2015

      salut Laurent,

      juste te dire que je commence à le jouer à peine à 50bpm. pfffffff je rame sévère sur le link.
      Arghhhhhhhh cette indépendance des membres à acquérir,pffff ce n’est pas évident!!!

      cdlt

      Répondre Répondre
      • FreDref

        5 juillet 2015

        en re-re- regardant ta vidéo tout à l’heure lol avant de poster le message précédent, je viens de percuter le coup de l’escalier sur le link et maintenant ça passe tout seul!! à croire que je n’étais pas tout à fait open en ces moments là, de visionnage!! lol

        Répondre Répondre
        • Laurent Pellecuer

          8 juillet 2015

          Cool si t’a réussi à te débloquer.
          Au début pas évident… faut bien prendre son temps.

          Répondre Répondre
  • Aurelien Knaub

    21 mars 2016

    Le lick à la Steve Gadd est vraiment tueur !
    Ça groove vraiment, bien joué Laurent !

    Je pense que les licks sont aussi le moyen d’apporter de la surprise pendant un rythme très simple, de surprendre l’auditeur et de redonner de la pêche à une musique au milieu d’un couple t par exemple.

    Le genre de choses auxquelles on ne s’attend pas et d’un coup on tend l’oreille en se demandant « attends qu’est-ce qu’il vient de se passer là ?! »
    Aurelien Knaub Articles récents…Pourquoi faire fabriquer sa caisse claire sur mesure ?My Profile

    Répondre Répondre
  • Laurence

    19 août 2016

    Bonjour Laurent,

    Tous les extraits audio que tu incrustes dans tes pages ne peuvent pas être téléchargés avec mon Mac. Penses-tu pouvoir modifier pour que ce soit possible ?

    En tout cas, ton site est super !

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      19 août 2016

      Bonjour Laurence,
      J’ai modifié ce matin la page du secret N°1 de la série Fills Explosifs pour pouvoir télécharger les fichiers audios.
      Sur quelle autre page rencontres-tu ce problème ?

      Répondre Répondre

Ecrire un commentaire

* Champs obligatoires

Vous avez un blog ? Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article