Le swing à la batterie

Devinette : quelle est cette manière de jouer un peu particulière qu’on peut aussi bien trouver dans le jazz que dans le métal ?

Réponse : le SWING !

Qu’est-ce que le swing ?

Comment swinguer ?

La réponse en vidéo :

(une fois n’est pas coutume, on commence par la vidéo !)

Les partitions et fichiers audios sont téléchargeables en fin d’article

Comment j’ai découvert le swing

Quand j’ai débuté la batterie, j’écoutais surtout du rock. J’essayais sans cesse de reproduire le jeu de mes batteurs préférés.

Je m’en sortais tant bien que mal jusqu’à tomber sur ce morceau des red hot :

Et là je me suis rendu compte qu’il y avait un truc bizarre avec les contretemps à la grosse caisse. Je venais de découvrir le swing sans le savoir.

Alors concrètement, comment swinguer ?

Swinguer – La méthode N°1

Une première manière de « swinguer » est de décaler les croches à contretemps pour qu’elles se placent environ aux 2/3 du temps plutôt qu’à la moitié.

Prenons l’exemple du poum-tchak :

swing1

Maintenant, décalons les charlestons qui sont sur les « et » de chaque temps pour les reculer aux 2/3 du temps.

NB : Ces notes décalées sont dites « swinguées » (« swung note » en anglais)

On obtient :

swing2

On écoute :

Poum tchak normal – 70bpm Poum tchak swingué – 70 bpm

Si vous êtes lecteur assidu de Batterie en Ligne, vous devriez me dire : « hey mais c’est un shuffle »

Oui tout à fait 🙂 Nous y reviendrons plus tard.

La notation en triolet étant lourde, on trouve souvent une indication « Swing » en début de partition, ou bien le symbole ci-dessous. Cela permet de garder une notation en croches classiques, ce qui allège pas mal la partition !

swing-notation2

Swinguer – La méthode N°2

Il est possible d’appliquer le même principe, non plus sur les croches à contretemps, mais sur les contretemps des contretemps !

Autrement dit :

  • on laisse toutes les croches là où elles sont
  • on décale aux 2/3 toutes les doubles croches situées entre un temps et un contretemps

Exemple de rythme non swingué :

swing3

Pour faire swinguer tout ça, on recule le contretemps entre le « et du 2 » et le 3 pour obtenir :

swing4

Autrement dit, au lieu de jouer le contretemps exactement entre 2 coups de charleston (le « et du 2 » et le 3), on le joue aux 2/3 de sorte que le contretemps soit bien plus proche du deuxième coup de charleston.

On écoute :

Rythme normal – 70bpm Rythme swingué – 70bpm

Les 1000 autres manières de swinguer

Maintenant que vous avez compris le principe, il est possible de swinguer de 1000 autres manières.

Car au lieu de déplacer les contretemps vers les 2/3, on peut les déplacer n’importe où entre le milieu et les 3/4.

On distingue alors différents cas de figure :

  • si le contretemps est au milieu, alors on dit que l’on joue droit (straight en anglais)
  • s’il est entre le milieu et les 2 tiers, on parle de swing léger (light swing)
  • s’il est aux 2/3 on parle de swing moyen (medium swing)
  • s’il est aux 3/4 on parle de swing fort (hard swing)

Voici le schéma qui résume les différents type de swing en fonction du placement de la frappe :

les-differents-swings

Allez, maintenant on écoute tout ça. Le même rythme joué 2 mesures « droit », puis 2 mesures « light swing », puis 2 mesures « medium swing », puis 2 mesures « hard swing » :

 

informationLe shuffle est un cas particulier de swing où les croches sont systématiquement placées aux 2/3.
De plus, dans le shuffle il est courant d’avoir toutes les croches swinguées. Alors que dans le swing, il se peut qu’il n’y ait qu’une ou deux croches swinguées par mesure (c’est le cas pour le rythme que vous venez d’écouter)

L’influence du tempo

On constate souvent que le tempo a une influence sur le type de swing :

A tempo lent, on rencontre souvent le hard swing.
A tempo modéré, le medium swing.
A tempo rapide, le light swing (qui peut se rapprocher fortement du « straigt », c’est-à-dire « jeu droit »)

Ce n’est pas une règle absolu, libre à chacun de swinguer comme il l’entend 😉

Bien jouer le swing

Voici les différentes étapes que je vous conseille pour bien swinguer :

  1. commencer par l’exercice #2 présenté dans la vidéo. Jouez le rythme droit dans un premier temps. C’est très important de savoir jouer bien « droit » avant de s’attaquer au swing.
  2. puis jouez-le en medium swing. Entraînez-vous avec le fichier audio fourni en fin d’article pour voir si vous placez correctement les contretemps aux 2/3
  3. pratiquez, pratiquez, pratiquez 😉
  4. (facultatif) explorez les différents swing. Vous pouvez essayer de commencer par jouer un rythme droit et essayer de le swinguer de plus en plus jusqu’à arriver à un hard swing

A partir de maintenant tout va changer pour vous !

Et maintenant, vous pouvez vous amuser à swinguer TOUS les rythmes que vous connaissez.

C’est bien simple, il n’existe pas un seul rythme qui ne peut pas être swingué !! Donc à vous de trouver les équivalences…

Bienvenue dans un monde nouveau 😉

Télécharger les ressources de ce cours

Pour travailler tout ça, je met à votre disposition :

  • la partition liée à la vidéo
  • les fichiers audios « témoin » pour vous entrainer à swinguer à 60bpm et 80bpm

Vous débutez la batterie et… vous êtes perdu ? Vous ne savez pas par où commencer ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir le plan étape par étape pour bien débuter la batterie.

28 Commentaires

  • Gérard

    28 octobre 2014

    Merci beaucoup !!!

    Répondre Répondre
  • françois

    28 octobre 2014

    Bon j’ai fait 2 erreurs sur le blind test… Les boules 😀 Mes erreurs sont sur « Easy » et « Palladium » ! Ah la la Weather Report c’est tellement bon que j’ai cru que c’était swingué et bien non droit au but le père Acuna qui m’a bien eu sur le coup…

    Très intéressant cet article pour appréhender la musique d’une autre façon et le rythme c’est magique dés qu’on y met les bons ingrédients et merci Laurent de nous transmettre les bons moyens d’épicer tout ça !

    Ce n’est pas une vidéo pour débutant mais c’est un concept qui doit se travailler pour appréhender des styles plus complexes.

    Bravo encore à toi pour ce cours !

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 octobre 2014

      Héhé, « palladium » c’était le piège car très syncopé mais pas swingué pour autant.
      C’est sûr c’est plus difficile d’appréhender tout ça quand on débute.
      Malgré tout c’est bien de l’avoir dans un coin de notre tête pour plus tard.
      Merci pour ton commentaire en tout cas !
      A bientôt !

      Répondre Répondre
  • Jean-Luc

    28 octobre 2014

    Génial, encore une belle leçon qui fait aimer les petits plus de la batterie et mieux comprendre certains morceaux.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 octobre 2014

      merci Jean Luc !

      Répondre Répondre
  • Nicole Cuisset

    28 octobre 2014

    Bonsoir Laurent, un grand merci pour cette leçon, aussi parfaite que les autres. C’est toujours un immense plaisir de découvrir une nouvelle vidéo de toi dans ma boîte mail. J’y ai travaillé cet après-midi. Au début du rythme, j’avais tendance à mettre une cymbale avec la 2ème grosse caisse mais j’ai rectifié ça au plus vite en te regardant jouer 😉
    J’ai un petit souci technique pour essayer d’accompagner des morceaux : je n’ai plus de chaîne hi-fi (mon fiston me l’a piquée lorsqu’il s’est installé dans son kot). Je possède donc mon ordinateur, mais même avec le son à fond, je n’entends plus la musique quand je me mets à la batterie. j’ai fait l’acquisition d’un MP3 et d’un casque sans fil mais j’ai le même problème. Comment puis-je faire pour entendre à la fois la musique et la batterie ? 🙁 Merci d’avance pour ta réponse.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 octobre 2014

      Bonjour Nicole,
      Ta réponse bientôt en vidéo…

      Répondre Répondre
  • chris

    28 octobre 2014

    Toujours aussi précis et clair dans tes explications Laurent!
    Bien que mon naturel me fasse aimer les rythmes droit plutôt que les swingués j’apprécie de découvrir toutes ces nuances qui donnent une couleur spécifique au jeu. C’est aussi super intéressant de comprendre comment cela s’organise et se pratique. Un grand merci pour toutes ces découvertes.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 octobre 2014

      eh oui, on a souvent une préférence pour les rythmes droits ou swingué.
      J’ai également tendance à préférer jouer droit comme toi. Mais de temps en temps j’aime bien swinguer pour casser la routine. Puis également ça permet de travailler des fills ternaires car ils viennent naturellement quand on swingue. A développer dans un autre article…

      Répondre Répondre
  • matthieu

    29 octobre 2014

    Bonjour, un grand merci pour tout ce que vous faite.
    Sa fait 1 ans que j ai commencée la batterie et que je joue dans un
    groupe de rock, sa m aide beaucoup a progresser et les video sont super
    bien faite.

    encore merci

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      29 octobre 2014

      Bonjour,
      Eh bien merci pour ce message !
      C’est cool que vous ayez trouvé rapidement un groupe rock. Il n’y a rien de mieux que de jouer en groupe pour progresser rapidement.
      A très bientôt !

      Répondre Répondre
  • julien

    31 octobre 2014

    Bonjour Laurent
    Encore un grand merci pour cette leçon.
    Tes articles sont toujours autant explicite.
    Que du bonheur!!!
    Bonne continuation.
    Amicalement
    julien

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      3 novembre 2014

      Merci pour ces encouragements Julien 🙂

      Répondre Répondre
  • jean-marc

    5 novembre 2014

    bonjour Laurent,
    Bravo pour tes conseils toujours aussi clairs et intéressants. Le swing et les accents… ce doit être comme le sel et le poivre en cuisine… ça rehausse le goût. Pas si facile de mettre ça en place sur d’autres rythmes… Les habitudes sont tenaces je suppose. En tout cas merci et bonne continuation.
    jean-marc

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      6 novembre 2014

      Merci Jean-Marc
      tout à fait d’accord avec toi, des accents bien placé + un léger swing = miam 🙂
      Après c’est sur que c’est pas ce qu’il y a de plus courant, on y est souvent moins habitué donc c’est plus difficile.
      A très bientôt !

      Répondre Répondre
  • Adrien

    6 novembre 2014

    Salut Laurent,

    Très bien cette vidéo. Sur tes devinettes, c’est bien vicieux de demander si sur les red hot ça swing ou non 🙂 car la particularité du jeu de chad smith justement c’est d’être entre les deux sur tout ses morceaux, « au fond du temps », c’est ce qui fait qu’il groove un max 😉
    Après oui, effectivement, l’effet swing (ou shuffle) est plus marqué sur Scar tissue. Et même sur californication on est à la limite du « ta tata tata tata » je trouve.

    A bientôt
    Adrien

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      6 novembre 2014

      Hello Adrien,
      En effet, certains batteurs sont toujours dans un entre deux comme Chad Smith ou bien Denis Barthe (noir desir) qui fait souvent swinguer ses caisses claires en syncope.
      Cela étant je trouvais intéressant de mettre les deux morceaux de suite pour qu’on voit la différence entre les deux.
      A bientôt !

      Répondre Répondre
  • kouadio jacques

    14 novembre 2014

    salut suis heureux d’avoir vos instruction concernant la batterie .MERCI énormément. Pouvez-vous m’apporter s’il vous plais des CD videos pour plus de technique?

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      17 novembre 2014

      Bonjour Jacques,
      Quelle genre de technique souhaiteriez-vous travailler ?

      Répondre Répondre
  • kouadio jacques

    26 novembre 2014

    salut ;je souhaite travailler la technique du gospel

    Répondre Répondre
  • Arnaud

    11 avril 2015

    Je remonte petit à petit ton blog et je continue à trouver tout cela excellent!

    Quel soulagement, je vient de me rendre compte que ce n’est pas que je n’était pas régulier mais qu’en faite je swingue à tout va!! 🙂

    En réalité après tant d’année de solfège et de batterie, de percussions et d’enseignement j’ai enfin une réponse qui me convient à « qu’est-ce que le swing? »

    Avant, j’avais le choix entre:- » c’est du feeling p’tit, ça viendra quand tu seras bon »(merci, ô, mon maître)
    -et « tu n’as qu’a penser 12/8, ça paaaasse! » ^^!

    Maintenant je vais bosser tout ça!

    Continue ainsi et merci.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      13 avril 2015

      Salut Arnaud,
      Content d’avoir pu t’aider avec le swing !

      Répondre Répondre
  • Philippe

    20 février 2016

    Salut Laurent

    Ca y est! une jolie TD11KV trône dans mon bureau et je me régale déjà depuis 3 semaines… Je met enfin en application toutes tes videos. Merci encore pour tout , un de mes rêves d’enfant se réalise enfin.

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      22 février 2016

      Salut Philippe,
      Super, je suis très heureux pour toi 🙂
      A bientôt !

      Répondre Répondre
  • Édouard

    26 octobre 2016

    Bonsoir Laurent, encore un tuto génial, je voulais savoir, est ce qu’on peut combiner l’exercice 1 et 2? Car j’ai vu dans whiplash qu’il le faisait. Bonne soirée!

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      27 octobre 2016

      Bien sûr ! Tout est possible 😉

      Répondre Répondre
  • laurent

    28 octobre 2016

    super !!!! je suis toujours debutant … et je me suis lancer sans le savoir au sing en essayant de jouer sur Back to Black d’ Amy WineHouse … tes exo vont me permettre de bien calle le swig qui est pour ce morceau du medium swing
    EN TOUT CAS SUPER GENIAL TON SITE
    Pour dire , en tand que debutant je me suis lancer un defi , de jouer avec un BASSISTE !!! pour le moment je fais du simple pom tchac pour donner le rythme

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      31 octobre 2016

      Super défi !
      Plus vite on joue avec d’autres musiciens, plus vite on progresse et on se fait plaisir 🙂

      Répondre Répondre

Ecrire un commentaire

* Champs obligatoires

Vous avez un blog ? Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article