2 trucs à savoir pour jouer du PUNK à la batterie

2 trucs à savoir pour jouer du PUNK à la batterie

The Clash, The Ramones, Sex Pistols mais aussi Green Day, Blink 182, NO-FX…

Autant de groupes Punk à découvrir !

Et plein de bonnes choses à en tirer pour notre jeu de batterie : rapidité, contretemps, rythmes efficaces… mais aussi 2 autres choses essentielles à connaître (et à appliquer à tous les autres styles de musique) !

C’est sûr, on va pas faire dans la dentelle. Mais tous les concepts qu’on va étudier aujourd’hui sont applicables à tout style de musique. Alors, même si vous n’aimez pas le Punk, je vous conseille quand même de parcourir cet article 😉

La maîtrise du jeu à la noire

Ca c’est le premier truc à bien maîtriser !

Mais au fait, jouer à la noire, qu’est-ce que ça veut dire ?

Dans le style pop/rock, on joue habituellement un charleston sur chaque temps et chaque contretemps. Exemple : le poum-tchak.

4

On appelle cela : « jouer le charleston à la croche ». En effet, chaque note dure la moitié d’un temps, ce qui par définition est la durée d’une croche.

Si on enlève le charleston sur chaque contretemps (les « et » ), on obtient :

5

On appelle cela « jour le charleston à la noire ». Il y a un coup de charleston sur chaque temps. Ces coups durent 1 temps, ce sont donc par définition des noires.

Note : Si vous suiviez déjà Batterie en Ligne l’année dernière, j’avais évoqué une “astuce” pour aller 2 fois plus vite. C’est exactement de ça qu’il s’agissait : jouer les charlestons à la noire.

Le jeu à la noire dans le punk

Dans le punk, les tempos sont souvent élevés, à tel point que le jeu à la croche est simplement impossible. Dans ce cas-là, les batteurs jouent le morceau entier à la noire (exemple : le morceau Comme Elle Vient de Noir Désir, voir en fin d’article)

D’autre fois, le tempo est rapide mais permet tout de même d’être joué à la croche. Dans ce-cas là, le batteur à le choix de jouer tout le morceau à la croche ou bien en partie à la croche et en partie à la noire.

Exemple de morceau joué en entier à la croche (hormis les temps de pause) :

American Idiot de Green Day

Exemple de morceau morceau avec alternance croche/noire : All The Small Things de Blink 182 (que nous allons écouter ensemble un peu plus bas).

Cette alternance à 2 intérêts :

  • soulager son bras droit qu’on met à rude épreuve 😉
  • alterner des phases de tensions et de relâchements présents partout dans la musique (ça c’est la vraie raison !)

Mais au fait, quand on parle de jouer à la croche ou à la noire, est-ce que ça ne vaut que pour le charleston ??

Il n’y a pas que le charleston dans la vie !

Ca c’est le deuxième truc à savoir ! (bien souvent négligé)

Quand on débute à la batterie, on a tendance à toujours rester sur le charleston fermé. Dommage car …

Pour varier son jeu et gagner en musicalité, on peut jouer avec sa main droite sur d’autres éléments (cymbale crash, cymbale rythmique, tom basse, charleston semi-ouvert).

Pour éviter toute confusion : je ne parle pas de donner un coup de temps en temps sur les autres éléments, mais bien de frapper régulièrement cet autre élément au même rythme qu’on frapperait le charleston.

Ecoutons ensemble le morceau All The Small Things en se posant la question « sur quel élément frappe la main droite ? »

Voici le résumé de ce qui se passe en début de morceau :

  • intro : jeu à la crash à la noire
  • couplet à 18s : jeu au charleston à la croche
  • pré-refrain à 44s : jeu sur le tom basse
  • refrain à 50s : jeu sur la crash à la noire
  • etc.

Comme vous pouvez le voir, le but n’est pas de passer d’un élément à l’autre n’importe quand. Il y a une certaine logique !

En général on reste sur un même élément pendant toute une “phase” musicale (intro, couplet, prérefrain, refrain).

En résumé

2 choses à retenir :

  • pour jouer du punk, on doit être capable de jongler entre une rythmique à la noire ou à la croche avec sa main droite
  • on bouge sa main droite sur les différents éléments de la batterie. On ne reste pas « statique » sur le charleston.

Etude de cas : All The Small Things

Dans la vidéo qui suit, vous allez découvrir les 2 premiers rythmes du morceau. (Si vous avez envie de jouer le fill à 0:29, c’est par ici)

Note : cette vidéo reprend ce qui a été dit dans l’article mais pas que… vous allez également découvrir :

  • la technique pour vous débarrasser de vos problème d’indépendances entre grosse caisse et charleston.
  • l’une des techniques qui va vous permettre d’être rapide au charleston sans finir en sueur

Cliquez ici pour obtenir la partition des exercices

 

Punk partie 2…

Très prochainement sur Batterie en Ligne, je vous livrerai d’autres rythmes / fills punk. On partira d’une étude de cas d’un autre morceau de Punk.


Et si on mettait tout ça en pratique ?

Si cet article vous a plu alors vous devriez jeter un oeil au morceau Comme Elle Vient de Noir Désir.

Ce que vous allez apprendre grâce à ce morceau :

  1. Jouer une rythmique punk rapide
  2. Jouer une intro sympa sur les toms
  3. Travailler la qualité de vos contretemps
  4. La technique pour jouer un morceau par coeur facilement (...et sans lire les partitions svp 😉 )

 

20 réflexions au sujet de “2 trucs à savoir pour jouer du PUNK à la batterie

  1. comme d’hab, c’est sympa et bien expliqué, bravo et merci pour ton travail. Fais nous des videos pourries, que l’on puisse faire des reproches, ça nous changera!

    Répondre
  2. Salut Laurent, ton site est vraiment top !! Je recherche un décorticage vidéo du morceau “no shelter” des Rage Against The Machine . Tu n’aurais pas ca en stock? Continue, je ne me lasse pas de tes lecons.

    Répondre
  3. Merci Laurent pour ces explications. Cela tombe très bien car c’est un morceau que nous souhaitons jouer avec mes potes. Je pense malgré tout qu’on la fera en un tempo plus accessible !

    Répondre
  4. Très bien ,indispensable pour progresser, travailler l’indépendance , et ne pas faire tj la meme chose , même si on la fait bien.

    Répondre
  5. Wahou! ça déménage… ça passe à 200bpm mais c’est très brouillon au-delà. En plus j’ai bien du mal à compter les temps pour placer la crash. Sympa l’intro en tout cas. Merci : vidéo toujours aussi claire et pédagogique. Bon boulot Laurent.

    Répondre
    • Salut Jean-Marc,
      j’imagine que tu parles du morceau comme elle vient ?
      Si oui, 200bpm c’est déjà bien 🙂
      Pour les crashs, une autre méthode possible est de ne pas compter mais essayer de se repérer par rapport aux paroles. Même si pas évident à cette vitesse 😉
      Merci pour ton message en tout cas !

      Répondre
    • Hello Pauline,
      S’il y avait une chose à faire avant tout, ça serait peut être simplement de mettre un métronome à 105bpm et jouer des croches avec sa main gauche.
      Autrement dit, une frappe sur deux tombe sur un battement de métronome et l’autre frappe entre 2 battements.
      Tout ça juste avec la main gauche. Si c’est trop rapide au début tu peux y aller plus doucement.
      L’important c’est de ne pas avoir le bras qui bouge : seulement les poignets. Autre chose importante : s’autoriser à relacher sa main même si on a l’impression de perdre le contrôle de la baguette.
      Et sinon, Il y a des tas d’autres exercices qui peuvent aider https://batterieenligne.fr/produit/boostez-votre-main-faible/
      A bientôt !

      Répondre

Répondre à bernard Annuler la réponse