3 choses à faire pour rendre votre pratique de la batterie FUN (vidéo 2 sur 3)

Dans cette vidéo, vous allez découvrir :
▶︎ 3 choses à essayer absolument pour rendre votre pratique fun
▶︎ Comment j’en suis arrivé à me faire plaisir 100% du temps (même quand je « travaille »)
▶︎ Le truc à vérifier pour ne pas faire du surplace…

Vous avez manqué la première vidéo ? Cliquez ici pour voir la vidéo 1 sur 3

Et vous, avez-vous des astuces pour rendre votre pratique de la batterie fun ? Répondez en commentaire !

21 Commentaires

  • Christian

    3 janvier 2018

    Tout à fait d’accord avec toi Laurent. Perso j’ai deux filles qui ont eu la chance de rencontrer une prof de musique à la retraite qui utilisait une méthode ludique d’enseignement du solfège. La fin du cours se terminait par la découverte des instruments. Chaque semaine elles allaient en cours de solfège avec la banane. Pour ma part, je dois reconnaitre que lorsque je travaille mes exercices de jazz, je prend beaucoup plus de plaisir lorsque je les travaille avec une ligne de basse/piano dans les oreilles.
    Merci encore pour tes conseils.

    Répondre Répondre
  • Michel

    3 janvier 2018

    Slt Laurent et vs Ttes et Ts,
    Concernant ma technique pour agrémenter mon apprentissage, je pratique ton 2ième conseil, à savoir varier mes exos sur plusieurs Toms, etc…
    Je joue aussi en écoutant certains morceaux mais px-tu mous filer un tuyau pour trouver le tempo correspondant à la pulsation de tel ou tel morceau ?…
    à demain.

    Michel

    Répondre Répondre
    • Laurent Pellecuer

      3 janvier 2018

      Hello,
      Tu peux trouver le tempo de n’importe quel morceau avec ce site : https://www.all8.com/tools/bpm.htm
      Tu tapes sur la barre d’espace en rythme avec la musique que tu es en train d’écouter et ça te donne le tempo.
      Ou bien sinon sur les site de course à pied, tu peux trouver une liste de morceaux pour chaque bpm.
      Par exemple ici, plein de morceau autour de 80bpm : https://cycle.jog.fm/workout-songs/at/80/bpm
      Tu peux faire une rechercher (à gauche) pour trouver des morceaux à n’importe quel autre tempo

      Répondre Répondre
      • Michel

        3 janvier 2018

        Merci Laurent, je n’aurais jamais pensé aux sites de courses mais pas mal du tout.
        Ya plus qu’à…

        Répondre Répondre
  • jacques

    3 janvier 2018

    Bonjour.
    Belle approche de pedagogie ludique.
    Merci.
    Pour ma part, je « colle » à des morceaux drumless et puis je m’impose une contrainte comme n’en pas utiliser le Charley ou doubler la caisse claire par exemple.
    Comme la chanson de gamin : buvons un coup le marteau est cassé et avec i ou a ou u ou n’importe quelle voyelle : bivi zi ki li mirti li kissi mi li miche i rivini.
    C’est souvent étonnant et rarement moche mais toujours rigolo

    Répondre Répondre
  • Didier

    3 janvier 2018

    Salut Laurent et bonne année ! je constate avec plaisir que je suis proche des conseils que tu nous donne ,en ce qui concerne la façon de varier les méthodes d’entraînement. Donc ça m’encourage et je vais continuer dans ce sens. Mois aussi j’ai appris seul et j’ai commencé à taper sur des boîtes en cartons avec des baguettes, que j’avais taillées dans les manches à balais de ma mère. Maintenant j’ai le plaisir de pouvoir jouer avec mon fils ,qui joue de la guitare électrique et c’est très agréable, bien que se ne soit pas souvent, à cause de notre éloignement. Peu tu m’indiquer ou trouver des morceaux pour s’entraîner en musique ? Car je n’ai qu’une tablette merci à plus

    Répondre Répondre
  • Serge

    3 janvier 2018

    Salut à tous
    Merci Laurent pour ces bons conseils
    En fait très modestement je dois le reconnaître je n’avais de méthode particulière….jusqu’à ce jour…;-)
    C’était suivant l’humeur du jour et il est vrai que parfois le plaisir….n’etait Pas forcément au RV

    Merci bcp pour tes astuces que je vais m’empresser de mettre en place …
    Et…à demain!!!

    Répondre Répondre
  • Gilles

    3 janvier 2018

    Ce site est pas mal également pour trouver les tempos des morceaux connus!

    Répondre Répondre
  • Jean-Yves

    3 janvier 2018

    Merci Laurent pour ces nouveaux conseils. J’ai très récemment découvert les joies du jeu en groupe, c’est vrai que c’est un grand plaisir de se confronter à d’autres musiciens et c’est vrai aussi que parfois cela demande un gros travail supplémentaire quand la partition de batterie est plus difficile que celle des autres. Mais quel pied quand on arrive à leur niveau. C’est complètement nouveau de voir que l’accompagnement batterie est important pour eux. Et puis apprendre de nouvelles techniques pour les appliquer sur des morceaux de musique est toujours plaisant. Et dans mon cas, ça peut prendre des mois pour arriver à quelque chose de bien si c’est un peu complexe mais on progresse toujours.

    Répondre Répondre
  • Régis

    3 janvier 2018

    Je me retrouve dans tes stratégies surtout la dernière avec le partage.
    Vivement demain…

    Répondre Répondre
  • Bernard

    3 janvier 2018

    Bonjour Laurent,
    C’est très amusant de t’entendre et je vais te raconter une belle erreur que j’ai commise et tu vas voir l’analogie avec ton approche. J’ai fait du bal très longtemps et je me souviens que sur des morceaux je m’amusais à placer mes exercices de la semaine (je travaillais AGOSTINI et toutes ses méthodes). Bref, l’erreur était d’oublier la musique et l’objectif de celle-ci : faire danser. Je retiens de cette période une folle envie de déformer la musique au profit d’une technique… C’est au fil du temps que j’ai compris qu’il fallait faire « corps avec la musique » comme le dit si bien notre Maître à tous (Dédé CECARRELLI). L’approche ludique est géniale et je l’approuve totalement. En ce qui concerne la notion de plaisir que tu abordes je suis un peu plus en retrait. En effet, j’ai toujours eu un immense plaisir à jouer seul. Mon plaisir était aussi d’aller voir mon prof de l’époque, j’éprouvais un plaisir sublimée avec mon prof mais minoré en orchestre… La batterie solo est aussi un développement actuel qui me convient, peut-être qu’il me faudrait retourner voir des musiciens et recommencer à jouer en groupe… A voir. Merci encore de ta vidéo.

    Répondre Répondre
  • Guy

    3 janvier 2018

    Trop bien les conseils vivement la 3ème vidéo demain merci Laurent Guy

    Répondre Répondre
  • Cedric

    3 janvier 2018

    Bonjour Laurent,
    excellente l’idée de bosser les rudiments sur un fond musical.
    Je n’y avait jamais pensé. J’en tenté le coup avec des triolets sur Money des Floyd. Avec l’énergie de la musique j’ai tenté pas mal d’orchestration sur les éléments poser des accents. Ca boost la créativité, c’est incroyable. Comme quoi, les idées les + simples sont vraiment les meilleurs !
    That’s all folk !!! 😀

    Répondre Répondre
  • Lorenz

    3 janvier 2018

    Bonjour Laurent,
    L’idée de travailler des rudiments sur un fond musical est vraiment top, bingo! L’alternative musique électro devrait bien s’y prêter pour ma part(Aphex Twin dans ce qu’il sait faire de plus mélodieux, avec une bonne pulsation!).
    Et finalement plus naturel en effet.
    Ca tombe bien car depuis le début j’ai une aversion pour le métronome, entêtant, désagréable au possible, que je finissais paradoxalement par ne plus entendre à un moment donné.

    Répondre Répondre
  • Thierry

    3 janvier 2018

    Bonjour Laurent
    Encore une bonne vidéo
    hâte de voir la 3ème

    Répondre Répondre
  • claude

    3 janvier 2018

    Merci Mille merci laurent , tu as une manière intelligente de concevoir l’apprentissage de la batterie!

    Claude

    Répondre Répondre
  • Sophie

    3 janvier 2018

    Jouer au feeling . Vaincre sa réserve de peur de mal faire niveau technique … Se faire confiance pour s’éclater et se dépasser !

    Répondre Répondre
  • Emmanuel

    4 janvier 2018

    Très bonne réflexion, voix posée…, et partage.
    Super vidéo, merci Laurent
    L’année va bien commencer avec les 26 rudiments en musique!

    Répondre Répondre
  • georges

    8 janvier 2018

    Merci Laurent
    Vraiment super méthode de suivre un tempo musical.
    Pour ma part sur ma Roland 50 je fais varier directement le tempo sur la vitesse d’exécution du morceau en % (je corrèle ensuite cette vitesse avec le tempo en BPM).
    A titre de tuyau je m’exerce sur le morceau It’s Ecstasy When You Lay Down qui existe en 4mn ou 7mn avec le m^me tempo. Ce morceau est très bien cadencé et constitue un bon support pour les rudiments. J’accompagne le tout avec la GC en 1 et 3 et Charley en 2 et 4.
    Ca permet en plus de bien calibrer la durée des exercices 4 ou 7 mn.
    Depuis ton « tuyau » je fais mes exercices tous les jours avec vraiment pas mal de plaisir.
    Bien à toi.
    Georges

    Répondre Répondre

Ecrire un commentaire

* Champs obligatoires

Vous avez un blog ? Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article