Le swing à la batterie

Devinette : quelle est cette manière de jouer un peu particulière qu’on peut aussi bien trouver dans le jazz que dans le métal ?

Réponse : le SWING !

Qu’est-ce que le swing ?

Comment swinguer ?

La réponse en vidéo :

(une fois n’est pas coutume, on commence par la vidéo !)

Les partitions et fichiers audios sont téléchargeables en fin d’article

Comment j’ai découvert le swing

Quand j’ai débuté la batterie, j’écoutais surtout du rock. J’essayais sans cesse de reproduire le jeu de mes batteurs préférés.

Je m’en sortais tant bien que mal jusqu’à tomber sur ce morceau des red hot :

Et là je me suis rendu compte qu’il y avait un truc bizarre avec les contretemps à la grosse caisse. Je venais de découvrir le swing sans le savoir.

Alors concrètement, comment swinguer ?

Swinguer – La méthode N°1

Une première manière de « swinguer » est de décaler les croches à contretemps pour qu’elles se placent environ aux 2/3 du temps plutôt qu’à la moitié.

Prenons l’exemple du poum-tchak :

swing1

Maintenant, décalons les charlestons qui sont sur les « et » de chaque temps pour les reculer aux 2/3 du temps.

NB : Ces notes décalées sont dites « swinguées » (« swung note » en anglais)

On obtient :

swing2

On écoute :

Poum tchak normal – 70bpm Poum tchak swingué – 70 bpm

Si vous êtes lecteur assidu de Batterie en Ligne, vous devriez me dire : « hey mais c’est un shuffle »

Oui tout à fait 🙂 Nous y reviendrons plus tard.

La notation en triolet étant lourde, on trouve souvent une indication “Swing” en début de partition, ou bien le symbole ci-dessous. Cela permet de garder une notation en croches classiques, ce qui allège pas mal la partition !

swing-notation2

Swinguer – La méthode N°2

Il est possible d’appliquer le même principe, non plus sur les croches à contretemps, mais sur les contretemps des contretemps !

Autrement dit :

  • on laisse toutes les croches là où elles sont
  • on décale aux 2/3 toutes les doubles croches situées entre un temps et un contretemps

Exemple de rythme non swingué :

swing3

Pour faire swinguer tout ça, on recule le contretemps entre le « et du 2 » et le 3 pour obtenir :

swing4

Autrement dit, au lieu de jouer le contretemps exactement entre 2 coups de charleston (le « et du 2 » et le 3), on le joue aux 2/3 de sorte que le contretemps soit bien plus proche du deuxième coup de charleston.

On écoute :

Rythme normal – 70bpm Rythme swingué – 70bpm

Les 1000 autres manières de swinguer

Maintenant que vous avez compris le principe, il est possible de swinguer de 1000 autres manières.

Car au lieu de déplacer les contretemps vers les 2/3, on peut les déplacer n’importe où entre le milieu et les 3/4.

On distingue alors différents cas de figure :

  • si le contretemps est au milieu, alors on dit que l’on joue droit (straight en anglais)
  • s’il est entre le milieu et les 2 tiers, on parle de swing léger (light swing)
  • s’il est aux 2/3 on parle de swing moyen (medium swing)
  • s’il est aux 3/4 on parle de swing fort (hard swing)

Voici le schéma qui résume les différents type de swing en fonction du placement de la frappe :

les-differents-swings

Allez, maintenant on écoute tout ça. Le même rythme joué 2 mesures « droit », puis 2 mesures « light swing », puis 2 mesures « medium swing », puis 2 mesures « hard swing » :

 

informationLe shuffle est un cas particulier de swing où les croches sont systématiquement placées aux 2/3.
De plus, dans le shuffle il est courant d’avoir toutes les croches swinguées. Alors que dans le swing, il se peut qu’il n’y ait qu’une ou deux croches swinguées par mesure (c’est le cas pour le rythme que vous venez d’écouter)

L’influence du tempo

On constate souvent que le tempo a une influence sur le type de swing :

A tempo lent, on rencontre souvent le hard swing.
A tempo modéré, le medium swing.
A tempo rapide, le light swing (qui peut se rapprocher fortement du “straigt”, c’est-à-dire “jeu droit”)

Ce n’est pas une règle absolu, libre à chacun de swinguer comme il l’entend 😉

Bien jouer le swing

Voici les différentes étapes que je vous conseille pour bien swinguer :

  1. commencer par l’exercice #2 présenté dans la vidéo. Jouez le rythme droit dans un premier temps. C’est très important de savoir jouer bien « droit » avant de s’attaquer au swing.
  2. puis jouez-le en medium swing. Entraînez-vous avec le fichier audio fourni en fin d’article pour voir si vous placez correctement les contretemps aux 2/3
  3. pratiquez, pratiquez, pratiquez 😉
  4. (facultatif) explorez les différents swing. Vous pouvez essayer de commencer par jouer un rythme droit et essayer de le swinguer de plus en plus jusqu’à arriver à un hard swing

A partir de maintenant tout va changer pour vous !

Et maintenant, vous pouvez vous amuser à swinguer TOUS les rythmes que vous connaissez.

C’est bien simple, il n’existe pas un seul rythme qui ne peut pas être swingué !! Donc à vous de trouver les équivalences…

Bienvenue dans un monde nouveau 😉

Télécharger les ressources de ce cours

Pour travailler tout ça, je met à votre disposition :

  • la partition liée à la vidéo
  • les fichiers audios “témoin” pour vous entrainer à swinguer à 60bpm et 80bpm

Vous débutez la batterie et… vous êtes perdu ? Vous ne savez pas par où commencer ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir le plan étape par étape pour bien débuter la batterie.