LA technique pour être rapide à la grosse caisse

Double pédale interdite

Aujourd’hui, je vous propose de faire des économies ! Qui est partant ?

Tout le monde je suppose 🙂

Voilà comment procéder : si un jour vous vient l’envie d’acheter une double pédale pour jouer des rythmes rapides à la grosse caisse alors… n’en achetez pas! A la place, regardez plutôt cette vidéo 😉

 

 

Note : j’ai classé la vidéo « Intermédiaire » car l’apprentissage de cette technique est accessible à tous. En revanche, l’exécution à haute vitesse devrait plutôt être considérée comme « Avancé »

 

Bon évidemment, on n’ira jamais aussi vite avec une simple pédale qu’avec une double. Mais je vous garantie que si vous travaillez correctement votre rapidité à la simple, il y a très peu de styles dans lesquels vous vous sentirez limité.

Donc à moins de faire du metal, oubliez la double pédale !

Cela dit, j’ai moi-même une double pédale et si vous m’encouragez dans les commentaires, ptete bin que je ferai une vidéo dessus un jour 🙂

Allez, revenons maintenant à nos moutons : les techniques à la simple !

Les 3 techniques pour être rapides à la grosse caisse

Dans la vidéo je vous présente la méthode que j’utilise, mais ce n’est pas la seule !

Il existe 3 techniques pour être rapide à la grosse caisse :

  • heel toe (talon pointe)
  • slide technique (technique de glissement)
  • flat foot technique (technique du pied plat)

Voici le tabeau résumant les techniques, leurs avantages / inconvénients :

Heel toe Slide technique Flat foot technique
Description Alternance de frappes avec le talon et la pointe du pied Première frappe avec la pointe du pied vers le milieu de la pédale, deuxième frappe vers le haut de la pédale Utilisation d’un mouvement nerveux de la jambe. Pointe du pied vers le milieu de la pédale
Double frappe Oui Oui Oui
Frappes multiples (plus de 2 frappes) Oui Non Oui
Avantages – puissance
– possibilité de nuancer ses frappes (un coup fort suivi d’un coup faible)
– intuitif
– double frappe puissante grâce au pied qui remonte pour donner le second coup
– intuitif
– nécessite peu d’énergie
– grande précision et régularité
Inconvénients – peu intuitif- difficulté pour enchaîner des frappes d’égale intensité – pas de frappes multiples – perte de puissance due à la position du pied au milieu de la pédale

Quelle technique utiliser ?

Une seule manière de savoir : essayez les toutes et voyez avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Et travaillez à fond cette technique !

Cela dit, notez que la slide technique est un peu à part car vous ne pourrez pas effectuer plus de deux frappes rapides. Cela étant, ce sera une excellente technique pour avoir des doubles frappes puissantes.

Comment travailler la rapidité à la grosse caisse ?

Quelle que soit la technique choisie, je vous conseille de travailler séparément la rapidité et le contrôle.

Vous pouvez par exemple travailler 10 minutes la rapidité avec la seule volonté de donner des coups très rapides, peu importe qu’ils ne soient pas d’égale intensité et qu’ils ne soient pas réguliers.

Ensuite vous pouvez travailler 10 minutes le contrôle. Cette fois-ci, vous vous concentrez sur la précision de vos frappes et votre régularité. Travaillez aussi lentement que nécessaire.

Et dernier conseil : soyez patient ! La rapidité à la grosse caisse ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Seul un travail régulier peut vous faire progresser. Il n’y a pas de magie : aucune pédale et aucune technique ne fera le boulot à votre place !

Envie d’aller encore plus vite ?

52 Commentaires

  • françois

    Répondre Répondre 24 avril 2013

    Bonjour Laurent,

    Et bien je ne sais pas trop quoi penser de ce que tu viens de montrer… Ma première pensée est tout le travail que ça représente d’y arriver aussi bien… Après j’ai vu ton tableau sur les techniques et ça donne envie d’approfondir le sujet.

    Pour être un peu critique, ça aurait été intéressant que tu décrives dans ta vidéo les 3 techniques. C’est super difficile de toute façon et chacun à ses habitudes de travail. Les réglages sont vraiment propres à chacun, et entre les différences grosse caisse les sensations sont également différentes. Par exemple, sur le pad de grosse caisse que j’ai, il y’a un rebond qui est pas facile à maîtriser alors que sur l’acoustique je n’ai pas de souci. Ensuite il y’a les adeptes du jeu « pied nu » ou avec chaussure, là aussi c’est une question de confort de jeu et chacun à sa vision de la chose.

    En tout cas ta technique est vraiment intéressante mais demande une maitrise pour pouvoir être aussi juste que tu peux l’être dans ta vidéo.

    Pour ce qui est de mister Jojo Mayer, j’ai regardé et c’est écoeurant… et décourageant une telle virtuosité dans la technique ! Maintenant, même si ça fait partie des bases, ça ne fait pas tout la technique… Ca me donne néanmoins envie de continuer encore et encore et peut être d’adapter mes séances pour arriver à progresser.

    Le classement à « avancé » me parait vraiment judicieux ! C’est quand même sacrément coton tout ça… Je savais que la tâche ne serait pas facile mais là ça devient de plus en plus difficile, il y’a des paliers de progression et des déblocages physiques qui s’opèrent aussi j’imagine à force de travail.

    Merci encore pour le partage et cette vidéo qui va encore donner de pain sur la planche qui est déjà pleine de chose à travailler !

    François

    • Laurent

      Répondre Répondre 25 avril 2013

      Salut François

      Merci pour ton commentaire !

      Eh oui, beaucoup de boulot pour travailler la GC. Après, à chacun de travailler selon ses besoins et ses envies !
      Le plus important : toujours avoir une motivation. Quelle est la finalité ?

      Perso ce qui m’a motivé à bosser les triples frappes c’est de pouvoir jouer ce passage de mon batteur idolatré Carter Beauford : http://youtu.be/TXgYgfe-oNo?t=1m15s
      A vrai dire, je ne sais même pas s’il joue ce passage à la double mais peu importe… moi j’ai décider de le jouer à la simple !

      Ensuite tu as raison pour les paliers de progression et les déblocages. Faut juste être patient… 🙂
      Faut le temps que le corps apprenne le mouvement. Mais une chose est sûre : on peut tous y arriver !

      Pour anecdote, avec l’un de mes élèves on travaillait pour obtenir une double frappe rapide à la GC et ça lui arrivait de faire 3 frappes sans faire exprès. Alors certes, ce n’était pas maîtrisé, mais ça prouve juste que physiquement il en est capable. Et la maîtrise ça vient dans un second temps avec le travail.

      A bientôt !

    • herve

      Répondre Répondre 22 décembre 2013

      Salut. Tout ça c’est bien joli mais il n’empêche quavec un seul pied, t’ira jaimais aussi qu’avec 2 ! Alors je vois le coté puriste batteur de la première heure qui crache un peu sur le double pédalage mais quand même, soyons sérieux ! Faire croire qu’en toutes circonstances on peu se passer d’un bon double kick, faut pas déconner !
      En revanche, merci pour le tuto.
      Cordialement.

      • Laurent Pellecuer

        Répondre Répondre 22 décembre 2013

        Bonjour Hervé,

        « puriste de la première heure », c’est bien mal me connaître 😉

        Quand tu dis « t’iras jamais aussi vite qu’avec 2 », eh bah euh… As-tu lu l’article ? Je cite :
        « Bon évidemment, on n’ira jamais aussi vite avec une simple pédale qu’avec une double. Mais je vous garantie que si vous travaillez correctement votre rapidité à la simple, il y a très peu de styles dans lesquels vous vous sentirez limité.
        Donc à moins de faire du metal, oubliez la double pédale ! »

        Je ne peux pas le dire mieux 🙂

        Petite question au passage, tu joues quel style de musique ?

        En tout cas, tant mieux si la tuto t’as été utile. A savoir que la flat foot technique est très souvent employée à la double.

        A bientôt !

        • Prosp

          Répondre Répondre 8 avril 2014

          Bonjour a tous,
          Et bien perso j’ai bossé pour TERRY BOZZIO une semaine lors de la réalisation du premier album des LONELY BEARS qui n’est vraiment un groupe de métal.
          Et pourtant Mr Terry Bozzio joue en double (même pour faire du free 🙂 ) .
          On ne peu pas dire qu’il est un batteur de métal et pourtant il ne joue jamais sans ses deux grosses caisses . Par contre, pas de ride, pour lui c’est une cymbale qui pollue, en même temps vu l’artillerie qu’il fallait monter c’était toujours ça de gagné lol.

          • Laurent Pellecuer

            Répondre Répondre 9 avril 2014

            L’exception qui confirme la règle 😛

            • prosp

              Répondre Répondre 9 avril 2014

              Archives perso = https://myspace.com/prosp_efekt/videos

              le son n’est pas top c’est tiré de vielles K7 d’un vieux camescope j’ai réussi a sauver c’est quelques moments dommage car j’avais plus de trois heures d’archives résumant l’ambiance de cette semaine inoubliable.

              Bon beat a tous,

              Prosp

      • herve

        Répondre Répondre 28 décembre 2013

        Bonjour,
        Alors, en fait je me rend compte que mon commentaire était un peu acide. Ce n’était pas du tout mon intention en fait !
        Il manque une phrase…
        Bref !
        Lorsque je parlais de « puristes » je ne visais personne en particulier.
        Je joue de la pop, rock et métal (surtout métal).
        Et oui, je réitère : merci pour le tuto. La technique du flat foot oui j’ai essayé. Elle ne me convient pas à la double personnellement mais je connais des batteurs qui l’utilisent et effectivement ils y trouvent un certain confort.

  • Magalie

    Répondre Répondre 25 avril 2013

    je laisse tomber la batterie, je vais me mettre au point de croix !

    POur ce que est des techniques de pieds, j’ai aussi entendu parler du « swivel », ou le pied balance de droite a gauche sur un mouvement de cheville.

    Tu connais ?
    Magalie Articles récents…Batteur Débutant à votre écouteMy Profile

    • Laurent

      Répondre Répondre 25 avril 2013

      mais noooooooon laisse pas tomber la batterie 😉

      Merci d’avoir partagé la technique « swivel » !
      Je connaissais le principe de tourner sa cheville comme expliqué dans la vidéo de Dave Weckl : http://youtu.be/e-3GU6Nry0Q?t=4m53s
      Mais je pensais que c’était une variante de la slide technique.
      Et pas forcément en fait… ça m’a tout l’air d’être une sorte de flat foot technique avec un mouvement rotatif en plus.

      Bref, après, c’est comme tout : chaque batteur peut construire sa propre technique en mixant plusieurs techniques. L’important c’est juste de commencer quelque part !

  • Florent

    Répondre Répondre 25 avril 2013

    Bonjour Laurent, alors comme ça, je dois déjà arrêter la double pédale ????

    je vais simplement amener mon avis perso pour les utilisateurs du blogg :
    ayant débuté avec une simple pédale depuis des années, j’ai testé plusieurs méthodes, et aujourd’hui je commence le laborieux travail à la double…
    Seulement, j’ai pris l’habitude de bien faire travailler mon pied gauche autant que mon pied droit, et le travail s’en trouve largement facilisé.
    Les points à développer sont plutôt la puissance et l’équilibre des sons entre pied gauche et pied droit.
    Donc, quoi que vous fassiez, simple, double pédale, n’oubliez surtout pas de bosser votre gauche en jouant par exemple toute la partie grosse qu’avec ce pied, c’est rudement efficace !
    Mon moment préféré pour cet exercice : les embouteillages en voiture, le pied gauche sur le montant à coté de l’embrayage, et c’est parti^^

    a vous de jouer.

    Flo

    • Laurent

      Répondre Répondre 25 avril 2013

      Salut Flo,
      Merci pour ton commentaire. Excellent conseil !
      Surtout si derrière on veut faire de la double.
      Et même si on n’a pas de double, ça permet de travailler son indépendance. Du coup, on pourra placer son charlé au pied quand on le souhaite ! 🙂

  • françois

    Répondre Répondre 25 avril 2013

    Merci à tous pour le partage je découvre des choses ! Je suis sur Carter Beauford. Je confirme qu’il joue avec une double ou alors mon dieu quelle technique ! 1h de vidéo pour la découverte c’est chouette (http://www.youtube.com/watch?v=9-z-imEAYow). Il est assez monstrueux et même si je ne suis pas super fan du style de musique je l’écoute et découvre avec beaucoup de plaisir.

    Pour la technique « swivel » c’est un coup à se fouler la cheville 😀 En tout cas encore une découverte… J’vous jure y’aurait de quoi en écrire des choses sur toutes ses techniques !

    Ce matin j’ai tenté de travailler un peu que le pied et je me suis rendu compte que j’appliquais ta méthode du pied à plat mais pas avec le pied au bon endroit sur la pédale (trop en haut)… Du coup j’ai déplacé un peu mon pied mais c’est vraiment pas facile pour le moment.

    Prochaine étape demain !

    François

  • Muluguetta

    Répondre Répondre 9 mai 2013

    Bonjour Laurent,

    il est vrai que j’attendais avec impatience ton sujet sur « ta technique » pour être aussi rapide à la grosse caisse avec autant de facilité « apparente »… et je ne suis pas déçu… moi qui ai décidé de travailler ma grosse caisse, j’avais opté pour le talon pointe, avec des résultats assez rapidement, mais je ne trouve pas le mouvement très naturel ni esthétique, c’est pourquoi depuis quelques jours je travaille ta technique, et je ne manquerai pas de te tenir informé de mes progrès… merci en tout cas de nous donner envie de travailler notre instrument, avec des exemples concrets, des vidéos très pédagogues, des partitions imprimables, des références… et le tout en français!!!!
    Moi je dis : si vous voulez progresser, optez pour la méthode Pellecuer!

    • Laurent

      Répondre Répondre 9 mai 2013

      Merci pour ton commentaire Muluguetta !
      Ca me fait vraiment très plaisir 🙂

      Merci pour ton retour d’expérience sur le talon-pointe.
      J’attends avec impatience de tes nouvelles pour savoir si tu t’en sors avec la technique flat foot.

  • blues_ben

    Répondre Répondre 10 mai 2013

    Slt Laurent, batteuses et batteurs,

    Je me présente, Benoît 47 ans, je me remet à la batterie avec mon gamin de 7 ans après un arrêt de +- 15ans ( ceci dit on reste tjrs batteur et même sans instrument j’ai continué à progresser )
    nous nous sommes équipé d’une électronique et c’est parfait ….

    par rapport à mon apprentissage et à l’académie de l’époque, je suis aujourd’hui sur une autre galaxie grâce à l’internet, mais surtout grâce aux passionné(es)comme Magalie (que je salue au passage) et à toi Laurent.
    Nous avons accès à une montagne de données qui prennes formes avec des personnes comme vous, motivé(es) pour défendre et surtout partager nôtre belle passion de la musique et ainsi progresser.

    Grand merci à vous.

    • Laurent

      Répondre Répondre 12 mai 2013

      Salut Benoît,
      Eh bien merci à toi pour ton commentaire. Si je suis motivé pour partager mes connaissances, c’est surtout parce que derrière il y a des personnes comme toi qui se montrent réceptifs et encourageants ! 🙂

  • blues_ben

    Répondre Répondre 10 mai 2013

    Re Laurent,

    J’ai lu ton article avec intérêt et je me suis mis au flat foot et je suis étonné du résultat positif.
    je ne pensais pas qu’une bonne nervosité du pied pouvait battre comme ça sur la grosse caisse reste maintenant la maîtrise …. la fonction coach de Roland me montre qu’il est possible de maîtriser un débit de double croche à 200 bpm, évidemment par sur la longueur d’un morceaux et avec des figures plus complexe à placer sur gc ( pas encore lolll) mais je garde cette piste que je creuse pt à pt.
    en résumé: oui le poste est enrichissant pour moi.

    merci aussi à flo pour son judicieux conseil sur le pied gauche que je pratiquais déjà sans me rendre compte en voiture ( accélérateur oblige )pour remplacer le pied droit,je prend conscience de l’importance de ne pas délaisser le pied gauche et la facilité que Roland donne pour déplacer le pédalier

    Merci à vous A+,

    Rudimments à vous, Blues ben.

  • blues_ben

    Répondre Répondre 10 mai 2013

    OUPSSS rectificatif, débit de noir à 200bpm c’est plus raisonnable lolll. sorry

    • Laurent

      Répondre Répondre 12 mai 2013

      Ravi que la technique flat foot te donne des résultats aussi vite !

      Peut-être voulais-tu dire un débit de croches à 200 bpm ? (= doubles croches à 100bpm)

  • blues_ben

    Répondre Répondre 12 mai 2013

    Slt Laurent,

    merci pour le rectificatif, sans doute faute de frappe …. non, j’avoue … me suis vautré lollll.

    n’empêche en y mettant un petit effet à la « moeller » appel du talon, lancé de la première note sur la pointe pied à plat et les autres notes en relevant progressivement le talon et écraser la pointe sur la dernière note pour revenir en talon posé, j’y gagne en précision et en débit correct. reste encore du taf.

    Pourrais tu me dire si un débit de double croche à 100bpm sur gc est une vitesse qui peut être améliorée de beaucoup avec le fat foot ???

    pour l’instant moi c’est largement suffisant mais j’aimerais avoir une idée d’une bonne vitesse ? pour blues et rock

    Grand merci et longue vie au blog’

    ben

    • Laurent

      Répondre Répondre 13 mai 2013

      Hello Benoît,

      Intéressant l’histoire du moeller!!
      Je me suis rendu compte que ça m’arrivait de le faire lorsque je donne 3 coups de suites très rapides.
      J’ai constaté que ça permettait de garder un max de puissance.
      Par contre je n’ai jamais essayé de l’appliquer pour plus de 3 coups.
      Tu arrives à obtenir une intensité régulière de tes frappes comme cela sur un débit régulier ?

      Un débit de doubles croches à 100bpm ça me parait déjà très bien 😉
      Après, il est toujours possible d’aller bien plus loin avec cette technique…
      Mais dans le rock/blues je suis pas sûr que ça serve à grand chose !

  • françois

    Répondre Répondre 22 mai 2013

    Oué et bien c’est pas du tout ça pour moi… Quelque soit la technique, j’ai travaillé une bonne heure ce matin et ça avance pas… J’ai comme l’impression que c’est une question de réglage alors j’ai détendue un peu la peau, tendu un peu le ressort de la pédale mais ça passe pas terrible du tout… Du coup j’boude pour aujourd’hui ! J’m’y remettrais demain. Le coté « nervosité » c’est un brin incontrôlable pour moi…

    Je serais vraiment mais alors vraiment favorable à une vidéo plus détaillée sur le réglage de la pédale… Je sais que c’est un peu chacun son réglage mais il doit bien y avoir un « standard » quand même non ? Maintenant je comprends aussi qu’on travaille trop souvent les rudiments et autres joyeusetés avec les baguettes mais finalement les pieds sont mis de cotés. Pendant mes cours j’apprends surtout le bon placement des grosses caisses mais pas de technique en particulier.

    J’ose même plus regarder la vidéo de Jojo ! Il m’écoeure ce mec mais d’une force !!! Sa pédale parait tout molle (rien à voir avec moller) et pourtant quelle dextérité.

    Bref j’vais boire un petit café et me détendre 😀

    François

  • Laurent

    Répondre Répondre 23 mai 2013

    Hello François

    Tu dois déjà le savoir, mais à la batterie on récolte souvent les fruits de notre travail le lendemain. Le temps que le corps intègre les automatismes.
    C’est encore plus vrai pour la rapidité à la grosse caisse car c’est avant tout musculaire et nerveux. Donc ne te décourage pas !! Ca viendra pas du jour au lendemain, mais si tu bosses ta grosse caisse chaque jour 10 minutes, je te garantis que tu vas progresser très vite !

    Et ma réponse va pas te plaire mais il n’y a pas de standard pour la tension du ressort 😛

    C’est un peu comme les bagnoles : selon les modèles, l’embrayage n’est pas le même. Il est parfois un peu plus dur, d’autres fois moins. Mais n’importe quel conducteur est capable de conduire n’importe quelle voiture avec un petit temps d’adaptation.
    Pour la grosse caisse c’est pareil ! Peu importe la tension du ressort, la technique est la même.

    Donc ma recommandation : au départ commencer avec une tension moyenne, juste le temps d’avoir trouvé le bon geste. Et une fois qu’on l’a trouvé, on peut s’amuser à customiser sa tension pour trouver celle avec laquelle on est le plus efficace. Mais ça vient dans un second temps !

    Voilà, bon courage !
    Et reviens nous dire comment ça évolue les prochains jours 😉

  • muluguetta

    Répondre Répondre 26 mai 2013

    Pour ma part, je me suis mis à la technique flat foot depuis que Laurent a publié son dossier, et à raison d’en moyenne 10 minutes d’exercice par jour, je progresse doucement… en effet pour l’exercice n°1 par exemple, si je veux être très précis, juste et à l’aise pendant 10 minutes, il faut que je sois maxi à 55 bpm. Si je vais plus vite, soit je perds en précision, soit je ne tiens que quelques minutes avant de partir en vrille. Je prends mon mal en patience car comme le répète assez souvent Laurent, il faut commencer doucement pour travailler le geste et la précision, puis accélerer progressivement… Courage François, on ressent tous à un moment donné ce que tu ressents, jusqu’au déclic qui te permets d’aller un peu plus vite, etc…
    Tiens, rien que d’en parler, çà m’a donner envie de me refaire une série d’exercices… j’y retourne et à plus tard.

    • Laurent

      Répondre Répondre 27 mai 2013

      Pour rebondir sur ton commentaire, au début, c’est pas grave si tu n’es pas précis sur l’exercice 1. Cet exercice est juste là pour ressentir le geste. Tu peux vraiment t’entrainer à des tempos élevés (au moins 70). Pas grave si c’est pas « propre ».
      Car pour la précision et le contrôle, c’est l’exercice #2 😉

      En tout cas 10 minutes de travail par jour c’est top ! Tu dois sans doute déjà avoir des résultats !

  • muluguetta

    Répondre Répondre 27 mai 2013

    Tiens, j’ai une question à propos de la technique flat foot : je me rends compte que lorsque j’essaie d’être le plus rapide possible, j’ai le talon qui a tendance à vouloir remonter pour me permettre d’être plus à l’aise (du coup mon pied n’est plus tellement parallèle au sol), alors est-ce que je dois contrôler mon geste pour l’empêcher de remonter, ou est-ce que je peux le laisser remonter pour profiter ce cette sensation d’être mieux ?
    D’avance merci pour vos réponses.

    • Laurent

      Répondre Répondre 27 mai 2013

      Tu peux bien sûr remonter ton pied si tu te sens mieux !
      Dans mes vidéos je donne les indications de base, mais après à chacun de trouver sa solution qui lui convient le mieux.

  • Olivier F

    Répondre Répondre 3 octobre 2013

    Enfin une réponse à ma question qui traine depuis des lustres dans un coin, Alors je dis Bravo Laurent et Merci pour cette technique

    Moi qui voulais me pencher sur un double pédalier

    Alors on va s’y mettre sérieusement et 10 mn par jour c’est que l’échauffement . Encore merci pour le partage de ton savoir

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 4 octobre 2013

      Content que ça t’ait aidé 😉
      10 minutes par jour tu devrais voir des progrès très rapidement !
      la double pédale pourquoi pas, mais à part pour le metal, on s’en passe !

  • drumoncenter

    Répondre Répondre 20 janvier 2014

    Bonjour Laurent.
    Je suis « tombé » complètement par hasard sur ton blog BatterieEnligne.fr et je dois dire que j’ai été très agréablement surpris.
    Après avoir fait un tour rapide je dois avouer que je suis conquis. Facile, simple mais pas simpliste, détaillé, astucieux, pédagogique et tout ça en Français! Bravo à toi.
    Pour ma part, j’ai trouvé ta vidéo sur la technique du « Flat Foot » très intéressante. Voilà bien des années que je tambourine dans différents styles et que, comme tout batteur de rock j’ai essayé la double pédale de GC. Suite à des soucis de dos j’ai du rapprocher les éléments de mon kit, voir même en enlever certains et aussi bête que cela puisse paraître le fait d’avoir une double pédale éloigne mon pied de charleston et me provoque des douleurs, aussi je me suis résigné à rester avec une simple pédale.
    J’ai il y a 3 ans acheter une pédale simple mais avec double batte pour un jeu en « talon/pointe ». Après quelques essais la chose n’as pas été concluante pour moi car je ne « sent » pas la technique du talon/pointe ni celle du décalage sur le côtés pour jouer deux coups rapprochés. Par contre la solution « Flat Food » me convient mieux. Etant « nerveux » de nature et ayant le tique de la « bougeotte » des jambes depuis toujours, cette technique me convient presque naturellement.
    Ta vidéo a mis des mots et une pédagogie sur quelque chose que je faisais machinalement et naturellement. Aussi me voilà de nouveau motivé pour cadrer un peu tout ça, travailler réellement ma « fausse double » mais aussi réessayer un peu avec le talon pour utiliser au mieux ma pédale à double déclenchement.
    Encore merci à toi

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 22 janvier 2014

      Hello !
      Merci pour ce commentaire !
      Oui la technique talon pointe est vraiment particulière. Je m’y suis essayé intensivement ces derniers-temps. Et au moment où je commençais à bien maîtriser le truc, j’ai eu une sorte de contracture au mollet. Impossible de jouer pendant 1 semaine.
      Alors bon, j’ai peut-être pas pris les bonnes précautions avant de m’entraîner, mais là j’ai plus le trop le goût de m’y remettre 😉
      Tant mieux si la flat foot technique marche bien pour toi !
      Et je ne connais pas du tout les pédales à double déclenchement. Jamais essayé.
      A bientôt !

  • Vincent

    Répondre Répondre 2 juillet 2014

    Salut Laurent,

    je travaille la GC tous les jours sur base de ton cours et je me rends compte que la position dans laquelle j’ai le plus de contrôle et de rapidité (enfin à mon niveau débutant bien entendu)est de laisser le talon au sol. Est-ce une mauvaise habitude à corriger de suite en me forçant à effectuer le flat foot ou alors puis je continuer à travailler talon au sol? Merci d’avance pour ta réponse.

    Vincent

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 2 juillet 2014

      Salut Vincent,
      Le fait de garder le talon au sol permet en effet un meilleur contrôle, mais tu ne pourras jamais être aussi rapide et puissant qu’en levant le talon.
      Au final, tout dépend de ton besoin, du style de musique que tu souhaites jouer.
      Pour le jazz ou les rythmes latins, le talon au sol ira très bien.
      Pour le rock/metal, en revanche, tu vas sérieusement manquer de pêche et rapidité.
      En espérant que cette réponse t’aide…
      A bientôt !

      • Vincent

        Répondre Répondre 3 juillet 2014

        Salut Laurent,

        Merci pour ta réponse qui m’aide bien. J’ai remarqué qu’au fur et à mesure je lève le talon quand le rythme s’accélère et au final je suis en flat foot. Merci beaucoup et à bientôt.

  • Bertrand

    Répondre Répondre 21 août 2014

    Bonjour Laurent,

    J’aime beaucoup ta vidéo, cette technique flat foot me plaît beaucoup mais je dois avouer que j’ai encore du mal 🙂 Je pense que le réglage de ma simple n’est pas bon … J’avais quelques questions à te poser stp. Pour la technique du flat foot, c’est uniquement la cheville qui travaille il faut aussi lever légèrement la jambe pour donner plus d’impulsions ? car mon jeu n’est pas toujours régulier et j’ai du mal à maitriser la vitesse, mes frappes ne sont pas toujours portées à même puissance également …

    J’avais également une autre question rien à voir avec le flat foot : lorsque je joue en concert au bout d’1 heure ma jambe droite se fatigue, c’est souvent que cela m’arrive et du coup je ne peux plus jouer de doubles croches à la grosse caisse, impossible de récupérer de la vitalité dans ma jambe … j’aimerais comprendre pourquoi ?

    Si tu avais une vidéo sur la bonne assise à la batterie, le positionnement par rapport à la caisse claire etc. je suis preneur aussi …

    Je sais beaucoup de questions mais tu es très ouvert à échanger, je me permets de faire appel à ton savoir-faire.

    En tous cas merci beaucoup si tu peux m’aider à résoudre mes petites difficultés 🙂

    A bientôt.

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 21 août 2014

      Bonjour Bertrand,

      Pour répondre à ta première question, je dirais qu’on se sert du poids de la jambe pour la première frappe de la série.
      En quelque sorte on donne l’impulsion avec toute la jambe et ensuite c’est la cheville qui prend le relai.

      Pour ta question de fatigue en concert, ça va être difficile de répondre sans te voir jouer et sans plus de détail.
      Mais voici les questions que tu peux te poser :
      Est-ce que tu joues aussi longtemps en concert qu’en répète ?
      -> si oui, ça veut dire qu’en concert y a un truc qui va pas… joues-tu sur ta pédale habituelle ? est-ce que tu mets pas trop d’énergie ? est-ce que tu es détendu ? est-ce que tu as bien pris le temps de te positionner par rapport à la batterie ? Bonne hauteur sur ton siège ?
      -> si non, c’est peut être simplement un problème d’endurance

      Et enfin, pour le positionnement à la batterie, il y a beaucoup beaucoup de choses à dire et je ne peux malheureusement pas le résumer dans une vidéo courte.
      Cet aspect est abordé en profondeur dans la formation « 48h pour BIEN débuter la batterie sans prise de tête » (1H de vidéo est consacré au bon positionnement des éléments, bonne posture, bonne frappe, techniques de pédale).

      Voilà, au plaisir

  • Cassandra

    Répondre Répondre 22 novembre 2014

    Salut Laurent =^.^=

    Je ne connaissais pas la technique du pied plat, et pourtant je la « pratique » déjà sans le savoir, puisque j’ai un tic en écoutant des musiques rapides, qui me fait vibrer la jambe droite comme si j’utilisais cette fameuse technique^^
    Peut-être que ça veut dire que je suis faite pour cet instrument, qui sait ? (je prévois d’acheter une batterie électronique dans les prochains mois)

    Merci pour tous ces tutos ^^
    Cassandra Articles récents…Raison d’être: 2. Raison d’êtreMy Profile

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 23 novembre 2014

      Salut Cassandra,
      Mais oui ça veut sans doute dire ça !
      On se donne rendez-vous dans quelques mois quand tu auras ta batterie ?? 😉

  • Josh

    Répondre Répondre 3 janvier 2015

    Bonjour Laurent, votre tutoriel est excellent ! Je suis une personne qui écoute du Métal et pour certains style de métal il faut jouer avec une double pédale.
    Je peux vous donner un exemple : Gojira – The Art Of Dying (lien : https://www.youtube.com/watch?v=HTr7bqKHvgE ) Regardez à partir de 4:14
    Je l’avoue j’ai pris quelque chose vraiment compliqué 😀

    Cordialement.

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 5 janvier 2015

      Hello josh,
      En effet vous ne vous attaquez pas au plus simple…
      la technique de duplantier en vidéo ici :
      https://www.youtube.com/watch?v=EJMwsRTTHDk
      vers 5min, on voit bien la technique flat foot qui est utilisée
      après pour arriver à ce résultat là… faut pratiquer 🙂
      J’ai vu gojira 2 fois en concert il y a quelques années. J’ai halluciné car je me disais que c’est pas possible d’être aussi carré en live qu’en album. Bah si c’est possible 🙂
      Un très très grand batteur !

  • Boris

    Répondre Répondre 11 juin 2015

    BonJour Laurent Pellecuer. Je Boris de la Côte d’ivoire. j’ai 23 ans et je suis etudiant en master génie pétrole et gaz.
    Mon histoire avec la batterie datte quand de l’âge de 8 ans(ce n’est pas à cet âge j’ai commencé). en 2011 jai décidé de me lancer veritablement mais jai pas pris o serieux. pour la troisieme fois cest a dire l’an dernier jai decidé de me mettre a fond. jai telecharger la majorité de vos vidéo, mai jarrive toujours pa à:
    – faire des doublets grosse caisse
    – maîtriser ma main gauche
    – en claire l’indépendance
    – la régularité, synchro…
    besoin de conseil pour reprendre a zero. Merci

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 12 juin 2015

      Bonjour,

      – faire des doublets grosse caisse
      > travaillez bien la vidéo ci-dessus

      – maîtriser ma main gauche
      > travaillez-là spécifiquement avec des exercices type : DGGGDGGGDGGGDGG (droite gauche gauche gauche droite etc.)
      ou bien GgggGgggGgggGggg (les G sont accentuées)

      – en claire l’indépendance
      > je conseille toujours de travailler l’indépendance en apprenant de nouveaux rythmes comme expliqué ici : http://batterieenligne.fr/travail-independance/

      – la régularité, synchro…
      > travailler au métronome, jouer le plus possible en musique.

      Espérant vous avoir aidé !
      A bientôt

  • Serge

    Répondre Répondre 22 juin 2015

    Bonjour,
    Bien merci pour le tuto,a chacun d’adapter selon ses besoins.
    Merci Laurent tes tuto m’ont vraiment permis de petit a petit
    monter mon niveau.Pour info j’ai plus de facilité sur acoustique
    que sur le pad BD (pad roland caoutchouc).
    Merci A +

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 23 juin 2015

      Tout pareil que toi !!
      Pour les baguettes les rebonds sont plus faciles à faire avec une électro. Mais pour la grosse caisse c’est l’inverse je trouve…
      Merci pour le commentaire en tout cas.
      A+

  • Ruben

    Répondre Répondre 24 octobre 2015

    Pfff… trop compliqué l’apprentissage à la batterie… le plus difficile celui de réussir le flat foot technique… moi j’abandonne. Merci à vous »Laurent » mais la batterie et moi sommes pas compatibles

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 29 octobre 2015

      Ah nooooon !!!! Faut pas abandonner !
      Normal de se sentir en difficulté par moment.
      Dans ces cas-là faut revenir à des choses simples. Se faire plaisir en jouant sur un morceau facile !
      Et puis la flat foot technique, on a bien le temps de l’apprendre… Rien ne presse !
      Allez courage !

  • audrey

    Répondre Répondre 18 décembre 2015

    Bonjour
    Je suis avec intérêt vos vidéos et je vous dis merci!!
    Je débute en batterie et je bloque sur un morceau de muse ou il y a trois battement de grosse caisse. eh oui je suis peut être trop ambitieuse mais j’y arriverais!!
    Je vais essayer cette technique de flat foot 10 min par jour pour être au top!!
    Merci

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 22 décembre 2015

      Bonjour Audrey,
      C’est bien d’avoir des objectifs élevés pour se motiver à bosser.
      10 minutes par jour ? impeccable, vous aurez des résultats rapidement 😉

  • Le flatfoot est très intéressant effectivement, pour les raisons que tu as citées (pas mal le tableau récapitulatif !) mais également pour des raisons de santé : le mouvement que l’on fait en flat foot est bien moins préjudiciel pour les articulations que ne l’est le swivel par exemple, très déconseillé pour les genoux…

    Aussi, l’assise et le réglage du siège sont également très importants : un bon équilibre est fondamental.

    Du coup tu as fait un article sur la double pedale ?
    Aurelien Knaub Articles récents…Comment jouer à 280bpm ? Avec Kévin ParadisMy Profile

    • Laurent Pellecuer

      Répondre Répondre 7 mai 2016

      Salut Aurélien,
      Non j’ai toujours pas fait d’article sur la double.
      J’en ai une dans un coin chez moi mais je l’ai pas ressorti depuis des années.
      A la fois, je crois que c’est un peu ta spécialité 😉

Ecrire un commentaire

* Champs obligatoires

Vous avez un blog ? Cliquez ici pour afficher le lien vers votre dernier article