Les accents et nuances à la batterie

image-articleImaginez deux secondes un soprano qui chante toujours à pleine puissance. Au début on est impressionné … mais au bout d’une heure, on donnerait cher pour avoir 2 minutes de répit 😉

A l’opposé, celui qui est capable de chanter avec douceur aussi bien qu’avec puissance sera capable d’émouvoir bien davantage son auditoire !

Pour la batterie c’est la même chose. Un batteur qui frappe toujours de la même manière, c’est ennuyeux.

Il est absolument essentiel de savoir jouer des coups forts aussi bien que des coups faibles.

Bienvenue dans l’univers des nuances 🙂

Aujourd’hui on s’attaque aux accents qui font partie de cette grande famille des nuances.

Accent – définition et notation

Un accent est un coup joué plus fort que les autres.

Sur les partitions, il est représenté par le symbole “>” au-dessus de la note.

Exemple d’accent sur la première note de chaque temps :

11

Voilà ce que ça donne :

Les accents, pour quoi faire ?

Plutôt que de faire de longs discours, je vous propose d’écouter un fill sans accent :

Et le même fill avec accents :

Evidemment, on peut préférer le premier fill dans certains cas… tout dépend de la musique que l’on joue.

Mais de manière générale, le deuxième fill accentué groove bien plus.

Pourquoi ?

Parce que les accents créent une mélodie au sein du fill.

Les accents en pratique

Dans la vidéo qui suit, vous allez découvrir comment travailler les accents puis les intégrer dans 3 fills.

Il est recommandé de réaliser tous les exercices de la vidéo en commençant également avec la main gauche.

Rappelez-vous : le critère de réussite n’est pas la vitesse mais la différence d’intensité entre vos accents et vos coups normaux.

Cliquez ici pour obtenir les partitions des exercices