Le jour où j’ai compris que…

 

musicalité

Le jour où j’ai compris que…

la musicalité c’est SACRÉ !

Il y a quelques années, je suis tombé sur cette vidéo

Si vous êtes passionné par la batterie alors vous la connaissez sans doute déjà.

Dave Weckl, Vinnie Colaiuta et Steve Gadd réunis… rien que ça !

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. A l’époque, mon but était surtout d’avoir « la classe », d’impressionner mon entourage en jouant des trucs compliqués et rapides tout en faisant tourner mes baguettes.

Mais cette vidéo a changé ma vision de la batterie, à vie…

Surtout quand Steve Gadd entre en jeu vers 2 min 50…

La CLAQUE !

Voilà pourquoi :

Pourquoi Steve Gadd plus que les 2 autres ?

Bien sûr, ces 3 batteurs sont des demi-dieux et je vous laisse vous faire votre propre avis sur leur prestation respective. Malgré tout, dans les paragraphes qui suivent, je vais vous donner mon ressenti. Non pas en tant que batteur (ou le moins possible) mais plutôt en tant qu’amateur de musique.

Tout d’abord, le solo de Dave Weckl. Vraiment étonnant, très technique, tout en finesse. On sent des vagues rythmiques qui s’allongent ou se rétrécissent au bon vouloir de Dave Weckl. Du grand art, mais peut-être pas si abordable pour le grand public ?

Ensuite vient le solo de Vinnie Colaiuta qui me parle beaucoup moins. Une sorte de « démonstration technique ». Vitesse, précision, nuances, mais… manque de vie, non ?

Enfin, Steve Gadd entre en jeu. La CLAQUE ! Pourquoi ?
Parce qu’à partir du moment même où il a commencé à jouer, j’ai oublié tout ce que je savais de la batterie. Je n’essayais pas de comprendre comment il jouait les choses. J’écoutais simplement la MUSIQUE. Et sans m’en rendre compte, ma tête bougeait. J’étais subjugué !
Son solo est aussi technique que les autres, mais il joue avec une telle intensité (voyez un peu comme il saute sur son siège !) que la technique se fait oublier au profit de la Musique.

 

Le plus important : la musicalité

Jouer de la batterie, c’est avant tout faire de la MUSIQUE. Notre premier objectif devrait donc être de jouer avec musicalité.

Mais au fait, qu’est-ce que la musicalité ?

Définition Larousse : « qualité de ce qui est harmonieux ».

La définition tient en une ligne mais en dit long…

Qu’on joue seul ou avec d’autres musiciens, jouer avec musicalité c’est donner une intention musicale dans chacune de nos frappes, chercher/vivre sans cesse l’harmonie dans son jeu et avec les autres musiciens.

Par extension, jouer avec musicalité, c’est jouer en laissant s’exprimer nos émotions, jouer avec ce que l’on est. Ainsi, on ne jouera pas pareil aujourd’hui et demain parce que nous ne serons pas dans le même état mental/physique.

Un bel exemple de musicalité à la guitare :

 

Peut-on TOUS jouer avec musicalité ?

Oui !

En principe, du moment qu’on donne une intention musicale, on joue avec musicalité.

A mon sens, un batteur débutant qui joue un simple poum-tchak bien calé est plus musical qu’un batteur intermédiaire qui joue des rythmes/fills qu’il ne maîtrise pas assez pour garder le tempo.

Du coup, jouer avec musicalité n’est pas forcément une affaire de niveau mais plutôt d’intention : est-ce qu’on souhaite jouer de la musique ou bien seulement impressionner les copains ?

Cela étant, à intention égale, il est bien sûr plus difficile d’être musical lorsque l’on débute à la batterie. C’est un peu comme si vous souhaitiez peindre un tableau avec un seul pinceau, une seule couleur et zéro compétence technique.

Si vous débutez la batterie, votre intention musicale sera limitée par votre manque de technique et de vocabulaire (j’ai bien dis « limitée », elle sera quand même là !)

Mais une chose est sûre : quel que soit notre niveau, nous devons tous faire le maximum pour « peindre notre tableau » avec une volonté artistique 😉

 

Et la technique dans tout ça ?

La technique est ultra importante. C’est elle qui va vous permettre de jouer exactement ce que vous souhaitez jouer. Plus vous êtes bon techniquement, plus vous allez vous libérer dans votre jeu et laisser s’exprimer vos émotions.

Mais attention à ne pas tomber dans le piège de la technique !

Beaucoup de batteurs oublient le côté musical de la batterie. Ils considèrent la batterie comme un instrument servant juste à donner le rythme. Et dans ce cadre, la pratique de la batterie ressemblerait davantage à une sorte de pratique sportive plutôt qu’à un art.

Donc un grand OUI pour travailler sa technique. Mais tout en se rappelant que la technique est seulement un MOYEN au service d’une FIN : la MUSIQUE.

 

Conclusion

Jouer avec musicalité c’est s’affirmer en tant que personne avec ses forces, ses faiblesses, ses peurs, ses certitudes, ses émotions.

C’est se foutre à poil devant tout le monde, donner de sa personne.

Exactement l’inverse de la musique militaire ou chaque chose est parfaitement cadrée.

Donc soyez vous-même, soyez fier de votre unicité et transmettez-nous tous ça dans votre jeu de batterie ! 🙂

 

Pour aller plus loin…

Je n’ai malheureusement pas pu détailler dans cet article comment jouer avec musicalité. Si le sujet vous intéresse, dites-le moi en commentaire et je tâcherai d’écrire un autre article 😉

En attendant, vous pouvez lire ces deux articles :

Améliorez votre groove partie 1 (surtout le paragraphe « le mental / la psychologie »)

Améliorez votre groove partie 2

 

Enfin, si le solo de Steve Gadd vous a plu, sachez que le début est un classique. Tapez “crazy army” dans google, vous trouverez des tones de vidéos / partitions. En voici une autre interprétation encore plus « musicale » à mon goût.

 

Cet article participe au jam des musiciens-blogueurs sur le thème : “Le jour où j’ai compris que …” organisé par le Blog Batteur Débutant

Merci à Magalie d’avoir pris le temps d’organiser tout ça !